Automobile

Industrie. Stellantis mise sur des utilitaires électriques pour pérenniser son usine britannique

Au Royaume-Uni, Stellantis a dévoilé un projet d’investissement de 117 millions d’euros dans son usine d’Ellesmere Port. L’activité de cette plateforme industrielle va être pérennisée grâce à la production de véhicules utilitaires électriques.

À partir de la fin de l’année 2022, le site basé à Ellesmere Port va produire huit modèles de camionnettes électriques dont quatre véhicules utilitaires légers dédiés aux professionnels (Vauxhall Combo-e, Opel Combo-e, Peugeot e-Partner, Citroën e-Berlingo) et quatre déclinaisons à l’attention des particuliers (Vauxhall Combo-e Life, Opel Combo-e Life, Peugeot e-Rifter, Citroën e-Berlingo).


Lire aussi | Évolution du coronavirus au Maroc. 1177 nouveaux cas, 535.974 au total, mardi 6 juillet 2021 à 16 heures

Par ailleurs, Stellantis avait fait savoir depuis des mois que l’avenir d’Ellesmere Port était en jeu et que l’une des options était d’y fabriquer un véhicule électrique, à condition de bénéficier d’un soutien substantiel du gouvernement britannique, qui veut bannir la vente de véhicules à essence au Royaume-Uni à partir de 2030. Quelque 1 000 emplois directs et 7 000 emplois indirects sont en jeu dans la chaîne d’approvisionnement au Royaume-Uni.

Lire aussi | Automobile. Les exportations en hausse de 49,5% à fin mai 2021

Rappelons que l’avenir de l’usine avait été mis en question après que Stellantis eut annoncé que son nouveau modèle Astra n’y serait pas fabriqué. Rachetée en 2017 à General Motors, elle est sur la sellette depuis plusieurs années, notamment à cause des incertitudes du Brexit. À noter que le gouvernement britannique a également répété qu’il misait sur des investissements dans l’automobile électrique et dans les batteries.

(Avec MAP)

 
Article précédent

Réforme fiscale. Un Observatoire en vue

Article suivant

Société de transport de Casablanca. Une augmentation de capital à hauteur de 686 millions de DH