Industrie pharmaceutique

Innovation et R&D au Maroc : quels sont les perspectives et les facteurs clés de succès ?

La Chambre de Commerce Britannique au Maroc a organisé le mardi 16 mai 2017 à Casablanca une nouvelle édition du cycle « Britcham Conference » sous le thème : « Le Maroc Hub de l’Innovation et la R&D : Quelles perspectives et facteurs clés de succès ? Zoom sur le modèle britannique ».


Cette rencontre destinée aux entreprises adhérentes à la Chambre, opérateurs économiques, professionnels du secteur et aux médias avait pour but d’établir un état des lieux de l’innovation et de la R&D dans le secteur pharmaceutique au Maroc. Il a été également question de situer la place qu’occupe ce volet dans la politique gouvernementale, ainsi que le rôle joué par l’université pour faire du Maroc un hub régional. La conférence a permis également au public d’assister à un débat sur les enjeux  de l’innovation et de la recherche et développement, surtout ceux liés à la compétitive du secteur, mais aussi d’identifier les facteurs clés du succès selon le modèle britannique.

L’événement a connu la participation de panélistes de renom reconnus pour leurs mérites et réalisations, notamment le Dr Moncef Slaoui, président de GlaxoSmithKline (GSK) Vaccins Monde. Autre invité de marque, le Dr Omar Bouazza, directeur du Médicament et de la Pharmacie au ministère de la Santé, le professeur Hicham Bellaoui, chargé de mission auprès Chef du Gouvernement et conseiller auprès du secrétaire d’État chargé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, ainsi que le Professeur Gabriel Malka, directeur de l’Institut de Formation et de Recherche en Biotechnologie et Ingénierie Biomédicale à l’Université Mohammed VI Polytechnique.

Ce débat intervient une année après la signature du contrat-programme spécifique à l’industrie pharmaceutique entre les opérateurs du secteur et l’État et qui a pour objectif de positionner le Maroc comme hub régional. Pour réussir cette vision, les conférenciers se sont mis d’accord sur la nécessité de déployer un effort important en termes d’investissements, matériels et immatériels, notamment à travers la création d’un véritable écosystème global propice à l’émergence d’activités de R&D.

À travers cet événement, la Chambre de Commerce Britannique au Maroc vise à créer un lieu vivant et actif de dialogue et d’échanges.

 
Article précédent

La Douane multiplie les partenariats en Afrique

Article suivant

La Banque mondiale prête 350 millions de dollars au Maroc