Economie

Institut CDG : tout sur le cycle de conférences 2020 «Regard vers le futur»

Organisme de sécurisation de l’épargne nationale et investisseur institutionnel majeur au service du développement du Maroc depuis plus d’une soixantaine d’années, la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), via l’Institut CDG, a permis durant 2020, à travers son cycle de conférences «Regard vers le futur», de  débattre autour de problématiques d’actualité  et de proposer également des tendances qui façonneront le futur et le développement de vues prospectives. Synthèse et vidéo.


Organisé parl’Institut CDG, et ce, depuis 2018, l’objectif de ses différentes rencontres thématiques consiste, pour les intervenants qui y sont conviés, à débattre autour de problématiques d’actualités nationales et internationales et à partager leur expertise, compte tenu de leurs expériences professionnelles respectives dans leur domaine de prédilection. De quoi permettre aux personnes conviées assistant à ses conférences de se faire une idée plus précise sur une thématique donnée et d’apprécier les tendances et autres pistes de réflexion en termes de prospectives et de développement futurs proposés par les intervenants. 

À travers son cycle de conférences «Regard vers le futur», l’Institut CDG indique avoir mis en relief les dynamiques socio-économiques qui contribuent actuellement à bâtir la société marocaine et où les questions démographiques, écologiques, sanitaires, éducatives, mais aussi technologiques et entrepreneuriales revêtent une importance capitale. L’édition 2020 s’est d’ailleurs déroulée en 9 webinaires réunissant une quarantaine d’intervenants du Maroc, mais aussi en provenance de l’étranger.

Lire aussi | Mohamed Benchaâboun : « Il est nécessaire d’encourager la production de vaccins dans les pays en développement »

C’est dans un contexte lié à la covid-19 et à l’impact de la pandémie sur les activités humaines que le panel d’experts, conformément aux thématiques proposées, s’est interrogé sur la manière de croiser les questions d’éducation, de santé, de société et de l’entreprise au regard des progrès technologiques pour créer de nouvelles intelligences collectives notamment à l’échelle nationale.

9 thématiques bien ficelées

Dans le détail, la première conférence digitale s’est effectuée le 15 septembre 2020 sous le thème «L’entreprise de demain sera digitale». En effet, le digital n’est plus une option pour l’entreprise, mais devient incontournable pour son développement. Il offre la possibilité de créer, entre autres, de nouveaux produits et services, de raccourcir les délais de commercialisation et permet aussi de réinventer les interactions avec les clients.

S’en est suivi le 22 septembre 2020 une nouvelle rencontre digitale concoctée par l’Institut CDG et autour de laquelle les intervenants ont débattu  sur la thématique suivante : «Peut-on faire confiance à l’intelligence artificielle ?». En effet, l’intelligence artificielle est aujourd’hui au cœurdes mutations que connait la société et sert de support à un grand nombre d’activités récurrentes de la vie quotidienne.

«La finance verte, un levier pour relancer la croissance économique ?», tel était le sujet de de cet autre webinaire concocté par l’Institut CDG. Compte tenu du choc social et économique généré par la pandémie, cette dernière pourrait aussi être l’occasion de reconstruire une économie mondiale plus égalitaire et plus durable, allant bien au-delà du financement de la transition énergétique et la transformation des modèles de chaînes d’approvisionnement. De quoi permettrede développer un monde bas carbone, plus équilibré, mais aussi plus juste et, idéalement, plus résilient.

Le 13 octobre, c’est une thématique fondamentale pour les générations à venir, à savoir le système éducatif national, qui a fait l’objet d’une longue analyse par le panel de spécialistes convié par la Caisse. Thème du débat : «Pour une vision plus dynamique du rôle de l’éducation, de nouvelles compétences pour un monde complexe». Du reste, leMaroc a fait de la réforme de son système éducatif une priorité nationale avec l’objectif d’en faire un puissant levier de son ambition de développement. Et sachant que l’éducation demeure l’épine dorsale de la société, tout changement du système éducatif devra d’abord passer par un changement profond de l’école.

«L’épidémie du coronavirus bouleversera-t-elle durablement l’industrie de l’énergie ?». C’est avec ce thème débattu le 15 septembre dernier que les experts ont souligné le rôle fondamental que joue l’énergie dans le développement humain et économique.Auquel cas y avoir accès constitue un maillon fondamental à la stabilité sociale. À la question énergétique s’attachent d’autres objectifs liés aux émissions de CO2, à la création d’emplois et à l’acceptation sociale des sources d’énergie développées.

Le 3 novembre 2020, le cycle de conférences «Regard vers le futur» s’est focalisé sur le thème «Comment améliorer la durabilité des villes grâce à l’économie circulaire ?». En effet, l’urbanisation croissante et rapide, ainsi que l’amélioration continue du niveau de vie des populations, ont donné naissance à une société de consommation globale et quasiment illimitée ainsi que destructrice de l’environnement : demande de logements en augmentation, consommation de produits alimentaires et d’usage courant qui explosent, produits éphémères et jetables en forte progression…

Lire aussi | Coronavirus : le vaccin Pfizer/BioNTech moins efficace contre le variant sud-africain [Étude]

«Interroger le modèle national de gestion des déchets à l’aune de l’urgence des opportunités économiques»,telle fût la thématique abordée le 10 novembre dernier dans le débat proposé par l’Institut CDG. En effet, la gestion des déchets demeure une problématique centrale, à l’échelle mondiale, dans la lutte pour la préservation de l’environnement et la protection de la santé des populations. Or de nos jours, le Maroc produit une quantité importante de déchets, qu’ils soient ménagers, industriels ou agricoles.

Le 1er décembre 2020, le panel d’experts s’est penché sur la thématique suivante, à savoir : «La mobilité face au défi de la complexité des systèmes urbains». Dans une société toujours plus urbanisée et communicante, les mobilités prennent une importance croissante, conditionnant l’accès au logement, à la santé, au travail, à la culture, à l’éducation et aux loisirs. La qualité des moyens de locomotion est ainsi devenue une problématique centrale au sein de la vie urbaine, dans laquelle le développement des nouvelles technologies tient une place majeure.

C’est le 9 décembre 2020 que s’est achevé le cycle de conférences «Regard vers le futur» de l’Institut CDG. La dernière thématique était la suivante : «Repenser les déterminants de la politique sanitaire». L’actuelle épidémie de Covid-19 est plus qu’une crise dans la mesure où elle a obligé de nombreux états, dont le Maroc, à repenser leur manière d’appréhender la santé publique. De l’avis de nombreux acteurs nationaux, c’est une expérience sans précédent et extrêmement complexe, comportant de nombreuses ramifications économiques, sociales et sécuritaires. Le système sanitaire national doit être en mesure d’absorber ces nouveaux chocs tout en maintenant la prise en charge des besoins sanitaires et des demandes de soins des populations.

Outre le fait de recueillir de plus amples informations sur le site web de l’Institut CDG (www.intitut.cdg.ma), ces webinaires peuvent être visionnés dans leur intégralité sur YouTube, plus précisément sur le lien suivant : webinaire : www.youtube.com/institutcdg

 
Article précédent

Replay. L’émission « Ach Waqe3 » du lundi 12 avril 2021

Article suivant

Dividendes : Attijari Global Research s’attend à une distribution historique