Politique

Intégrité territoriale et violences scolaires au menu du Conseil du gouvernement

Saâdeddine El Othmani a affirmé ce jeudi 09 novembre 2017 que le gouvernement adhère aux orientations claires ayant émané de SM le Roi Mohammed VI dans son discours à l’occasion du 42ème anniversaire de la Marche Verte.


Le Chef du gouvernement a ajouté, lors de la tenue du Conseil du gouvernement, que l’exécutif demeure fortement mobilisé pour la promotion des différents projets, ce qui s’est notamment matérialisé par l’accélération de la réalisation des projets de développement des provinces du Sud suite à la visite effectuée par la  délégation gouvernementale.

Le Chef du gouvernement a par ailleurs ajouté que le discours royal du 06 novembre 2017 a souligné la légitimité historique du royaume du Maroc sur tout son territoire, notamment sur ses provinces du Sud. Un principe qu’il a concrétisé à travers sa détermination à parachever son indépendance et sa souveraineté et ce, depuis l’appel du Feu Mohammed V en 1958. Saâdeddine El Othmani a ensuite souligné que le Maroc reste catégorique quant au refus de tout dépassement et de toute tentative susceptible de porter atteinte à ses droits historiques et légitimes autour desquels il y a un consensus national et une adhésion totale de toutes les composantes de la société marocaine.  Le Maroc est déterminé à défendre ses droits et il ne fera point preuve de procrastination pour préserver son territoire, comme cela a été affirmé dans le discours royal, a-t-il noté. Et le Chef du gouvernement d’ajouter que « le Maroc ne restera pas les bras croisés » comme le soulignait le souverain dans son dernier discours.

S’agissant des actes de violences dont certaines écoles ont été le théâtre dernièrement, le Chef du gouvernement a fait savoir qu’il suit de très près le dossier en concertation avec le ministère de l’Éducation Nationale, et qu’il est en train de coordonner avec le secrétaire d’État du ministère qui a pris un ensemble de mesures urgentes en la matière. Il a également mis l’accent sur la nécessité de maintenir un climat positif dans nos établissements scolaires, de pérenniser le respect mutuel au sein des différentes parties des espaces éducatifs, en l’occurrence les enseignants, les membres de l’administration et les élèves. Il a par ailleurs affirmé que les actes de violences feront l’objet de poursuites judiciaires. Dans le même contexte, Saâdeddine El Othmani a affirmé que le phénomène de la violence devrait être appréhendé et traité d’une manière globale, soulignant que la loi à elle seule ne pourra pas y remédier. Le Chef du gouvernement n’a pas manqué de saluer le dynamisme dont a fait montre le ministère de l’Éducation Nationale dans le suivi des différents actes de violences qui ont eu lieu récemment, recommandant l’adoption d’approches globales et intégrées en la matière. Il a dans ce contexte exprimé sa détermination de recourir dans l’avenir à des mesures draconiennes, ainsi que de tenir des réunions avec les responsables du département du ministère de tutelle dans la perspective de remédier à ce phénomène dans les espaces scolaire qui gagneraient à retrouver le climat propice à un enseignement et à une éducation prometteurs. S’agissant de la loi cadre susceptible de rendre opérationnel les dispositions émanant de la Vision Stratégique de la Réforme du Système Éducatif, le Chef du gouvernement a affiché sa nette détermination d’œuvrer, en concertation avec le secrétariat général du gouvernement, pour la finalisation de cette loi en 2018.

Dans un autre contexte, le Chef du Gouvernement a exprimé son indéfectible soutien au onze national à l’occasion de son prochain match avec la Côte d’Ivoire, dans la perspective de sa qualification au mondial qui sera organisé en Russie.

 

 
Article précédent

Il fait l’actu : Abdessamad Sekkal, président de la région Rabat-Salé-Kénitra

Article suivant

Palmeraie Luxury Living lance la deuxième tranche de son projet « Les jardins de l’Atlas »