Centres d'appels

Intelcia, la multinationale marocaine souffle sa 20ème bougie

Le groupe cofondé en 2000 par Karim Bernoussi célèbre ses 20 ans d’existence. Deux décennies marquées par un développement fulgurant qui a propulsé la PME d’alors au rang de multinationale, avec une présence dans 17 pays aujourd’hui et un chiffre d’affaires de 360 millions d’euros à fin 2020.


Intelcia célèbre ses 20 ans d’existence. Créé en 2000, le groupe Intelcia est une success story marocaine. En deux décennies, la PME cofondée par Karim Bernoussi (PDG) a réussi à se transformer en une multinationale. « Aujourd’hui présente sur 3 continents (Afrique, Europe, Amérique), Intelcia a diversifié ses métiers alors même qu’elle continue d’étendre son footprint mondial », a assuré Karim Bernoussi, lors de la célébration en grande pompe de l’anniversaire du groupe le 10 juin à Casablanca. Il est notamment revenu, dans son intervention, sur l’internationalisation et les différentes phases du développement d’Intelcia au fil des années.

« Tout a commencé en 2010 lorsque nous avons fait entrer un fonds d’investissement dans le capital. Cette opération a permis à l’entreprise d’avoir les moyens financiers pour faire sa première acquisition. De là, nous avons estimé que pour grandir et accroître notre activité sur le marché francophone, il fallait aller en France. Nous avons donc fait le choix de la France comme premier pays dans le cadre de notre stratégie d’internationalisation, avec le rachat de The Marketing Group », a expliqué le PDG d’Intelcia.

Lire aussi| Open innovation : Crédit agricole du Maroc et l’UM6P mutualisent leurs efforts

« Nous avons énormément investi pour développer notre activité en France. Nous y comptons plus de 2000 collaborateurs aujourd’hui », a renchéri Youssef El Aoufir, Directeur général du groupe. En Afrique subsaharienne, c’est le Cameroun qui a ouvert le bal en 2015. « Il était nécessaire pour nous, en vue d’asseoir notre positionnement de leader sur le marché francophone et aussi offrir à nos clients d’autres alternatives, de nous implanter en Afrique subsaharienne », a-t-il justifié . Depuis, le groupe a élargi sa présence à d’autres pays du continent tels que le Sénégal, la Côte d’Ivoire, Madagascar, les Iles Maurice, en Afrique du Sud, au Kenya, en Egypte, via des acquisitions ou des partenariats.  « Afin de permettre à nos clients de se concentrer sur leurs enjeux et cœur de métier, nous proposons aujourd’hui une offre globale Onshore, Nearshore et Offshore autour de 4 pôles de solutions : Gestion de la Relation Client, Externalisation de Solutions IT, BPO (services RH, recrutement, paie, services financiers, recouvrement, …) et Services Digitaux », a également fait observer Karim Bernoussi.

Il va sans dire aujourd’hui que le groupe est devenu un acteur global de l’outsourcing, présent dans 17 pays (Afrique, Europe, Amérique), avec 27000 collaborateurs répartis sur 56 centres. Rien qu’au Maroc, Intelcia c’est 9000 collaborateurs répartis sur 11 sites, et un nouveau siège (InTown) à Casablanca. Son chiffre d’affaires à fin 2020 a atteint près de 360 millions d’euros, avec des prévisions pour 2021 de près 500 millions d’euros. Et, ce n’est pas tout.

Lire aussi| L’Espagne envisage d’imposer des visas à tous les Marocains pour entrer à Sebta et Melilla !

Le fulgurant développement qu’a connu l’opérateur ces dernières années a séduit de nombreux investisseurs. Ainsi, depuis 2016, Intelcia compte le groupe Altice parmi ses actionnaires. Le groupe marocain s’appuie en effet sur la multinationale française (appartenant au milliardaire Patrick Drahi) pour accélérer sa croissance à l’international. En termes de perspectives, le groupe nourrit de nouvelles ambitions pour les vingt prochaines années. Selon le top management, il continuera à consolider son positionnement au Maroc, tout en accélérant sa croissance à l’international notamment en Amérique du Nord, Jamaïque, République Dominicaine, Sainte Lucie, en Colombie…

Karim Bernoussi table d’ores et déjà sur un chiffre d’affaires global de 1 milliard d’euros, soit plus de 10 milliards de DH d’ici 2 ans, soit en 2023. Par ailleurs, soulignons que l’anniversaire des 20 ans du groupe est célébré cette année en raison de la pandémie, qui a empêché sa célébration en 2020. Cet anniversaire a été placé sous le signe de la reconnaissance, la solidarité, la transmission vis-à-vis des parties prenantes du groupe. Intelcia a d’ailleurs signé un partenariat avec la Fondation Marocaine de l’Etudiant visant à prendre en charge les études d’une vingtaine d’étudiants.

Intelcia, véritable exemple d’entreprise qui à la fois a compris les enjeux d’un environnement de plus en plus mondialisé, d’un impératif de s’inscrire dans son époque, d’aller chercher des niches de croissance là où elles se trouvent, voir les impulser là où le potentiel de croissance est perçu. Le groupe a su, et savamment, patiemment, croiser bien des variables, des plus simples aux plus complexes, oser tous les risques,  pour transformer la PME marocaine qu’elle était en multinationale qu’elle est aujourd’hui, une multinationale « made in Morocco » qui ne saurait qu’inspirer fierté et admiration.

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc : 400 nouveaux cas, 523.165 au total, vendredi 11 juin 2021 à 16 heures

Article suivant

Médecins étrangers au Maroc : les médecins du privé disent non !