Tribune

Intelligence Sanitaire. Sa Majesté le Roi Mohammed VI fait du Maroc le principal leader régional et africain [Par Mehdi Hijaouy]

Le XXIème siècle marquera, indubitablement, l’histoire de la médecine et de l’industrie pharmaceutique. La pandémie de Covid-19 a été l’occasion tant rêvassée par les principaux laboratoires pharmaceutiques et par ricochet, les Etats, en vue de se lancer dans une rude épreuve de confection de vaccins et partant, rayonner leur réputation et, particulièrement, leur e-Réputation.


Cette course effrénée s’inscrit dans une fluante réalité où scientifiques, biologistes, chercheurs, médecins, épidémiologistes se retrouvaient ignares et incapables de décrypter – comme diraient certains – le bout du tunnel.
Sa Majesté le Roi Mohammed VI fait du Maroc le principal leader régional et africain. En effet, les connaissances, acquises dans le passé, par cette élite intellectuelle nécessitaient une réelle mise à jour, compte tenu, à simple titre d’illustration, que les phases d’essais cliniques – qui, autrefois, sollicitaient des années – s’enchaînent à une vitesse accrue pour, finalement, se concrétiser, en à peine quelques mois et ce, en dépit des moyens colossaux, alloués par les Etats aux laboratoires et au secteur de la santé, qui ne suffisaient plus. Chose qui a contraint la quasi-majorité des pays à multiplier le budget alloué à la santé et à la recherche scientifique, en vue d’engager un nombre conséquent de chercheurs, de médecins et d’infirmiers, mais aussi de pouvoir acquérir une quantité élevée de matériel et d’équipement de pointe, pour faire face à la crise médicale et pandémique.

Le Maroc devient un leader régional et africain incontesté, s’inscrivant parmi les rares pays, ayant brillamment géré les répercussions, notamment, sanitaires, sociales, économiques et sécuritaires, découlant de la pandémie de Covid-19.

Lire aussi |S.M. le Roi préside la cérémonie de lancement de la fabrication du vaccin anti-Covid-19

Une campagne de sensibilisation des citoyens, méticuleusement adaptée à l’évolution de la crise

Dès la survenue de la pandémie, le Maroc a su mobiliser, rapidement, une Task force, sous l’impulsion clairvoyante du Roi Mohammed VI, à l’effet de gérer, de la manière la plus exemplaire, cette pandémie de Covid-19. Préalablement à l’initiation de toutes actions, le Souverain avait émis ses Hautes Instructions pour faire rapatrier les étudiants marocains
installés à Yuhan (Chine). Ensuite, une stratégie de communication, sagement élaborée, a permis de sensibiliser l’ensemble de la population (grand public, forces de l’ordre, notamment, les FAR, professionnels de la santé, malades, médias, etc.) et de la tenir informée, en temps réel, de la situation et des risques sanitaires engendrés par cette pandémie. L’information des citoyens a donc été gérée de manière adéquate et efficace, une exigence éthique et démocratique que le Maroc a, vaillamment, intégré dans le cadre de sa politique de gestion de cette crise sanitaire.
Il a aussi été surprenant de relever comment le Maroc, en un temps remarquable, a réussi à adapter son cadre juridique, relevant des différents régimes de gestion de la crise propres au pays. Cette ingénieuse acrobatie a été accomplie, de telle manière à maintenir les compromis entre les interventions sanitaires menées en urgence, le maintien de l’ordre et la préservation des libertés publiques. A vrai dire, y a également et essentiellement contribué à la réussite de cette campagne de sensibilisation l’indéfectible lien de confiance soutenue séculairement par l’allégeance du peuple avec le Roi Mohamed VI.
Proclamation de l’état d’urgence, Confinement, Fermeture des frontières, Interdiction des rassemblements et Limitation des déplacements, sont autant de mesures intelligentes qui ont été adoptées par le Royaume du Maroc, lui prévalant d’être félicité par les médias nationaux et étrangers, applaudi par les citoyens des quatre continents, ayant manifesté leurs satisfactions, et aussi par les internautes de différentes nationalités, au niveau des réseaux sociaux, des médias et de la toile numérique, dont l’enchantement était d’époque. Aussi, faut-il le souligner que le Maroc a été invoqué dans le cadre de plusieurs messages de l’Organisation mondiale de la santé destinés à la communauté internationale ou de publications scientifiques de renommée internationale, pour montrer comment ce pays africain a réussi, en toute exemplarité, à prendre, imminemment, des décisions stratégiques, limitant la propagation du Coronavirus, à l’intérieur et à l’extérieur de ses frontières.

Lire aussi |Coronavirus. Dr Moncef Slaoui disposé à aider le Maroc dans la fabrication du vaccin

Une campagne de vaccination, remarquablement gérée

Le Maroc a été l’un des premiers pays à lancer une campagne de vaccination Covid-19, grâce à l’approche éclairée de sa Majesté le Roi Mohamed VI . A date du 19 juillet courant, le nombre de personnes ayant reçu les deux doses est évalué à près de 10 millions et celui de celles ayant injecté la première dose dépasse les 11 millions. Une réalisation qui mérite tous les applaudissements.

Le Maroc édifie une robuste industrie pharmaceutique

La stratégie sanitaire chérifienne s’inscrit au-delà des frontières nationales. C’est grâce à l’anticipation intelligente de l’Auguste Souverain que le Royaume a conclu des accords de partenariat avec deux grands laboratoires mondiaux, à savoir Sinopharm et Astra Zeneca, pour se faire livrer, dans un premier temps, un nombre important de doses de vaccins, et envisager, à moyen terme, la confection de ces vaccins en terre marocaine, pour satisfaire les besoins de ses citoyens mais aussi ceux du monde, particulièrement, africain. Ce qui permettrait au Maroc d’une part, de produire, mensuellement, une quantité de 5 millions de doses de vaccins chinois, selon l’information publiée par la MAP et d’autre part, de renforcer, de manière certaine, sa souveraineté sanitaire, faisant ainsi une entrée glorieuse dans la Cour des grands.

Le Royaume du Maroc se démarque sur tous les plans : soutien et assistance à ses voisions, mise en place de stratégies sanitaires intégrant l’Afrique, prise en charge des immigrés africains installés sur le territoire national, y compris ceux se trouvant en situation irrégulière et aussi des résidents étrangers, toutes nationalités confondues. L’Afrique, généralement reléguée au dernier plan, se voit, aujourd’hui, boostée en lui attribuant une place honorifique et privilégiée, lui prévalant de rejoindre la liste des pays les plus impliqués dans l’industrie pharmaceutique mondiale, à travers la signature de conventions relatives au projet de confection et de mise en seringue du vaccin anti-covid-19 et autres vaccins, avec les compagnies pharmaceutiques chinoise (Sinopharm) et suédoise (Recipharm), en date du 5 juillet 2021, sous l’égide de sa Majesté le Roi Mohamed VI.

SM le Roi Mohammed VI, le parfait initiateur de la notion d’« IntelligenceSanitaire »

Lire aussi |Vaccins. Le Maroc, futur hub africain

« L’Intelligence Sanitaire désigne l’ensemble des activités coordonnées de collecte, de traitement et de diffusion de l’information utile aux différents acteurs impliqués, de manière directe ou indirecte, dans le dispositif sanitaire d’un pays, en vue de lui permettre d’assurer sa souveraineté sanitaire, d’améliorer ses performance en matière de recherche scientifique, d’élever son efficacité et de faciliter sa mise en conformité avec les meilleurs standards internationaux en matière de santé ».
Il est souvent entendu parler d’Intelligence Stratégique, d’Intelligence Economique, d’Intelligence Juridique ou encore d’Intelligence Territoriale mais celle liée au domaine de la santé n’a jamais été évoquée, d’aucune manière que ce soit.
Cette notion d’Intelligence Sanitaire qui est – pour la première fois -explicitée par mes soins me permet, aujourd’hui, de relever que sa Majesté le Roi Mohamed VI , pourrait être considéré comme le premier et principal initiateur, ayant parfaitement réussi le déploiement d’une stratégie d’Intelligence Sanitaire.

Mehdi Hijaouy est expert en sécurité, défense, stratégie et intelligence économique
Fondateur du Washington Strategic Intelligence Center
Executive MBA en « Stratégie d’Influence, Négociation et Guerre Psychologique » – EGE1, Paris
Executive MBA en « Management des Risques, Sûreté Internationale et Cybersécurité » – EGE, Paris
 1 Ecole de Guerre Economique

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traite et les analyse. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

À lire si vous ne savez pas quoi penser des vaccins COVID19

Article suivant

Le patron de l’OMS s’est exprimé devant les membres du CIO