Banques

Intelligence territoriale : Bank Of Africa signe un partenariat avec le CRI de la région Casablanca-Settat

Bank Of Africa poursuit son engagement en faveur de l’entrepreneuriat et de l’intelligence territoriale.


Le groupe bancaire a en effet récemment signé une convention avec le Centre Régional d’Investissement (CRI) de la région de Casablanca-Settat. Le but de ce partenariat est de promouvoir le territoire et d’améliorer son attractivité. « Cette convention avec le CRI vise la promotion et la sensibilisation à l’Entreprenariat dans la Région et l’accompagnement des jeunes porteurs de projets à travers l’amélioration des compétences entrepreneuriales des AE, TPE et PME », précise le banque.

Lire aussi| Sanlam va acquérir une participation supplémentaire de 22,8% dans Saham Assurance Maroc

« Bank Of Africa met toute son expertise dans le domaine du développement des structures et des programmes d’innovation, d’incubation et d’accélération pour offrir aujourd’hui un programme qui s’appuie aussi bien sur le triptyque formation, mentorat et networking que sur l’accompagnement pour la mise en place d’une démarche stratégique d’intelligence économique et territoriale », ajoute le groupe bancaire. Dans le détail, en vertu de cette convention, Bank Of Africa va accompagner le CRI dans la production des études économiques et sectorielles, la promotion de l’attractivité du territoire à travers des outils de Soft Power et le partage d’informations avec les investisseurs.

Lire aussi| Fret maritime : CMA CGM annonce une hausse de 10 000 DH par conteneur au départ du Maroc vers les USA

On apprend aussi que ce partenariat vise principalement à assurer plus de proximité avec le monde socio-professionnel et à intégrer les spécificités de chaque territoire dans l’approche de la banque. Pour rappel, le groupe Bank Of Africa a lancé en 2009 l’Observatoire de l’Entreprenariat (ODE), avec la mise en place d’un écosystème autour de l’entrepreneur.

 
Article précédent

Avec l’usine de Oujda, l’ONDA cherche à diversifier ses sources de revenus

Article suivant

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur le variant indien