Commerce extérieur

Internationalisation : ces dispositifs de soutien aux entreprises marocaines

Nombre d’exportateurs marocains se sont démarqués ces dernières années, notamment dans des marchés nouveaux et à potentiel pour l’offre exportable marocaine, jusqu’à servir de référence nationale, régionale ou même internationale dans leurs secteurs d’activité.


Dans cette dynamique d’internationalisation, le secteur bancaire marocain se place comme un acteur incontournable dans la promotion de l’export du Maroc, permettant à ces entreprises de conquérir des marchés auxquels elles n’auraient pas eu accès sans cette courte-échelle. Le Groupement Professionnel des Banques du Maroc signait, en 2013, une convention avec la Caisse Centrale de Garantie (CCG) et le ministère des Finances dans le but d’offrir aux entreprises exportatrices un pack de produits pour les soutenir dans leur démarche à l’international. Un arsenal de financement à l’export qui confirme leurs rôles respectifs dans le développement du secteur de l’export national. Notamment sur le continent qui compte actuellement quelque 45 filiales bancaires marocaines. Les trois grandes banques marocaines, à savoir Attijariwafa bank (AWB), BMCE Bank Of Africa (BMCE BOA) et le Groupe Banque populaire, s’illustrent dans ce registre. Le prêt accordé à Marchica Med par la filiale ivoirienne d’AWB d’un montant de 10 milliards de Francs CFA n’en est qu’un exemple parmi tant d’autres. En effet, l’entreprise marocaine Marchica Med a conclu en 2015 un contrat avec le gouvernement ivoirien pour l’aménagement de la baie de Cocody. Elle a pu compter sur la présence d’AWB qui dispose de quelque 723 agences dans le monde dont 431 en Afrique subsaharienne. AWB est impliqué en faveur des exportateurs marocains à travers une offre produit complète et diversifiée résumée dans un guide à l’exportation qui reprend tous les instruments permettant la sécurisation du paiement des transactions commerciales, les incitations et réglementations pour la promotion des exportations. La banque est également associée à Maroc Export pour l’organisation de plusieurs événements dédiés au business international. Pour sa part, BMCE BOA, la banque marocaine aux ambitions panafricaines, est presque de tous les grands projets. Son accompagnement des grands groupes marocains qui désirent s’exporter n’est plus à démontrer. Conjoncture oblige, la banque de Othman Benjelloun favorise le développement de la finance verte au Maroc et en Afrique. La création de marchés bancaires verts en Afrique a constitué le thème essentiel d’un forum organisé à la veille de la tenue de la Cop22, la conférence internationale du climat. A l’occasion, la BERD et BMCE BOA ont signé leur accord le plus récent au titre du programme MorSEFF, mécanisme de financement pour l’énergie durable spécifiquement adapté au marché marocain. Cet accord représente un financement de 35 millions d’euros fourni par la BERD, ainsi que l’Agence Française de Développement (AFD) et la Banque Européenne d’Investissement (BEI), avec le soutien de la Facilité d’Investissement pour le Voisinage de l’Union Européenne (FIV UE). Par ailleurs, la BMCE BOA a consacré un portail interactif dédié exclusivement au commerce international. BMCE Trade concentre toute l’information dont a besoin un exportateur avec en prime un accès à une place de marché, aux appels d’offres internationaux. La filiale de FinanceCom est présente dans 30 pays avec plus de 1200 agences dont une présence confirmée en Afrique. En plus de son engagement quotidien auprès de ses clients, BMCE Bank of Africa s’est associée en 2015 à Maroc Export pour la mise en place d’un nouveau concept de développement commercial en Afrique: « African Business Connect ». Concrètement, il s’agit d’une série de missions B2B, de voyages d’affaires, de rencontres commerciales et de missions B2C organisées régulièrement dans différents pays africains. Les secteurs par pays choisis minutieusement, des études sectorielles et macroéconomiques menées au préalable, des programmes de rencontres personnalisés sont les facteurs clés du succès de cet événement. Le Groupe Banque populaire n’est pas en reste. Son dispositif d’accompagnement à l’export, mis en place à travers son large réseau à l’international, traduit sa mobilisation au bénéfice du secteur de l’export au Maroc. Présent dans 11 pays d’Afrique subsaharienne via sa filiale, Atlantic Business International (ABI), le groupe bancaire marocain ne ménage pas ses efforts afin d’accompagner les entreprises marocaines dans leur recherche de nouvelles opportunités de business en Afrique, le groupe bancaire et Maroc Export, ont lancé «B to B Africa». L’initiative, qui en est à sa 3ème édition, est un périple de plusieurs missions commerciales qui mèneront plusieurs chefs d’entreprises marocaines dans plusieurs pays d’Afrique subsaharienne.

Photo-de-la-signature-du-MoU-devant-Sa-Majesté-le-roi-Mohammed-VIMohamed Kettani, PDG de Attijariwafa bank et Alain Richard Donwahi, ministre auprès du président de la République de Côte d’Ivoire, chargé de la Défense, signant le 27 février 2017 à Abidjan un mémorandum d’entente pour la mise en place du financement du projet « HEXAGONE », faisant partie des projets prioritaires de la loi de programmation militaire 2016-2020.
Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Première rencontre des régulateurs africains-ibero-américains de l'audiovisuel à Fès

Article suivant

Temps fiscal : le danger des délais