InterviewNon classé

Interview avec Younes Iraqi, DG de Hino : Nous sommes très confiants en l’avenir

 


Younes Iraqi en compagnie de Masahiro Kumasaka, chef ingénieur de Hino Motors et concepteur de la nouvelle gamme de véhicules et Adil Bennani, PDG de Toyota Du Maroc.

Une préparation minutieuse suivie d’un lancement commercial en 2011, Hino (groupe Toyota) poursuit tambour battant son développement au Maroc. Commercialisé dans le Royaume par Toyota du Maroc, la marque vient de lancer la nouvelle gamme de son produit phare en matière de véhicules de petit tonnage à savoir le Hino 300. L’occasion pour Younes Iraqi, directeur général de Hino, de revenir plus en détail sur le bilan et sur quelques axes stratégiques de développement de la marque. 

Challenge. Quel bilan commercial faîtes-vous de l’activité de Hino depuis son introduction dans le Royaume courant 2011 ?

Younes Iraqi. Nous sommes très satisfaits de l’évolution commerciale de notre activité dans le Royaume. Nous avons introduit une gamme complémentaire de véhicules fiables et robustes, montés et fabriqués au Maroc à travers notre unité locale de montage à Berrechid. Pour replacer les choses dans leur contexte, nous avons investi un segment de marché, celui des véhicules lourds, qui malheureusement enregistre à ce jour une régression, surtout le segment des véhicules de petit tonnage. Mais nous sommes parvenus à tirer notre épingle du jeu. L’année dernière, nous avons clôturé notre exercice commercial avec 12% de parts de marché (pdm). Nous sommes parfaitement en ligne avec nos objectifs cette année ; nous devrions atteindre 15% de pdm. Des chiffres qui attestent de la cohérence de notre stratégie de développement qui s’est avérée payante.  

En quoi a-t-elle consisté ? 

Quelque cinq années avant notre lancement commercial en 2011, nous avons pris soin de cerner avec acuité les attentes de nos clients potentiels et avons pu concocter avec l’appui du constructeur au Japon, une gamme de véhicules taillée sur-mesure pour notre marché national. Dès lors que nos véhicules sont acquis par notre clientèle, notre stratégie consiste à garder autant que possible notre relation avec ce même client tout au long de la période d’exploitation des camions et notamment avec les chauffeurs. Par exemple, nous avons mis en place un dispositif qui nous permet de gérer convenablement les prises de rendez-vous en matière de SAV et de faire face à toutes sortes de réclamations. L’objectif étant de minimiser autant que possible le temps d’immobilisation du camion. Par ailleurs, nos conseillers commerciaux sont suffisamment formés pour permettre au client d’optimiser l’acquisition de son véhicule. Avec nos grands comptes, nous parvenons à entrer de façon précise dans le détail de leur distribution logistique afin d’optimiser la typologie de leur parc de véhicules. De quoi leur permettre de réaliser de réelles économies.  

Vous disposez d’un programme de sensibilisation à la sécurité routière pour vos clients. Y sont-ils attentifs ?

Absolument, nos clients sont demandeurs de ce type de programme qui nous a été recommandé par le constructeur. Ce sont des formations à valeurs ajoutées et c’est la première fois que Hino déploie ses programmes hors du Japon. Dans le détail, nous proposons une formation continue des chauffeurs sur des thématiques comme la sécurité routière et la réduction du risque d’immobilisation des camions, la sécurité en milieu de travail et le secourisme, le fait de pouvoir conduire tout en effectuant des économies de carburant… Par exemple, faire baisser la consommation de 10% ou 15% tout en sachant que ce poste représente quasiment 50% du coût de détention du camion, vous imaginez les économies et la valeur ajoutée que nous sommes en mesure d’apporter à nos clients. 

Vous restez confiants quant à la poursuite de vos activités dans le Royaume ? 

Tout à fait, nous le sommes ! Je précise que la distribution de notre gamme de véhicules dans le Royaume s’effectue via Toyota du Maroc qui est un groupe professionnel et qui dispose d’un réseau de distribution efficace. De par la qualité du produit adossé à une stratégie bien ficelée avec notre partenaire Toyota, nous disposons de nombreux atouts pour poursuivre crescendo notre croissance dans le Royaume.

 
Article précédent

Les rencontres de l’export font escale à Marrakech

Article suivant

Casablanca, 2ème ville africaine au plus grand potentiel de croissance