Immobilier

IPAI : Le résidentiel baisse, le foncier augmente

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré un recul de 2 % au premier trimestre 2016 par rapport à la même période de l’année précédente, ont annoncé Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).  Cette évolution reflète principalement une diminution de 3,6% pour le résidentiel, et une hausse des prix du foncier et des biens à usage professionnel respectivement de 1,2 % et de 2,1 %, selon une note sur « la tendance globale du marché immobilier au cours du 1er trimestre 2016 ».


Pour ce qui est des transactions, leur nombre a baissé de 1,1 %, avec des reculs de 1,6% pour le résidentiel et de 1,9 % pour les actifs à usage professionnel. A l’inverse, les acquisitions de terrains ont augmenté de 1,2 % . En glissement trimestriel, les prix ont diminué dans les principales villes, à l’exception de Marrakech, Kenitra et El-Jadida où ils ont enregistré des hausses.  S’agissant des transactions immobilières, elles ont quasiment stagné à El-Jadida, augmenté à Rabat, Kenitra et Fès et diminué dans les autres grandes villes, fait savoir la même source.

En glissement trimestriel, l’IPAI s’est stabilisé à son niveau du quatrième trimestre 2015. Les augmentations de 1,2 % des prix du foncier et de 3,6 % de ceux des biens à usage professionnel ayant compensé la baisse de 0,7 % des prix du résidentiel. Pour ce qui est des transactions, elles se sont inscrites en baisse de 8,5 %, traduisant un recul de 12,1 % pour les biens résidentiels. En revanche, les ventes se sont accrues de 1,1% pour le foncier et de 3,2 % pour les actifs à usage professionnel.

 
Article précédent

Mohamed Boussaid, ministre de l’Économie et des Finances

Article suivant

Lahcen Haddad à l'heure des mutations de l’économie mondiale