Automobile

Jackpot pour les actionnaires de Volvo Maroc

Décidément, le Maroc réussit bien au géant suédois Volvo. En effet, à contre-courant de la baisse d’activité au niveau mondial accusée par le constructeur basé à Göteborg en 2016, les activités marocaines sont plutôt au beau fixe. La santé financière de la filiale directe Volvo Maroc n’a jamais été aussi éclatante. Celle-ci s’apprête même à distribuer à sa maison mère un dividende record de 150 millions de DH au titre de l’exercice précédent soit près de trois fois le niveau des bénéfices 2016 qui a atteint 57,7 millions de DH. Il faut dire qu’avec une trésorerie abondante et un chiffre d’affaires record (lequel a dépassé la barre du milliard de DH contre moins de 900 millions de DH deux ans auparavant), Volvo Maroc pouvait se permettre de bien choyer sa maison mère en prélevant sur ses réserves.


Cerise sur le gâteau pour le géant suédois : les ventes de Scandinavian Auto Maroc, son partenaire local pour la distribution des véhicules de tourisme, ont également progressé de 37 % pour atteindre 735 unités.

Rappelons que le groupe Volvo est numéro 1 mondial du marché des poids-lourds, position qu’il revendique également au Maroc où il détient plus d’un quart des parts de marché. En 2016, le chiffre d’affaires mondial consolidé de Volvo s’est contracté de 3% à 301,9 milliards de couronnes (près de 335 milliards de DH), à cause notamment du ralentissement du marché nord-américain. Sur le même creuset, le résultat net de l’exercice précédent s’est établi en baisse de 12,4 % à 13,2 milliards de couronnes (14,6 milliards de DH). L’année 2016 a été également marquée pour les activités marocaines par la conclusion d’un accord majeur avec le groupe belge SMT qui a repris le contrôle de la vente, l’importation et la distribution des engins de travaux publics de marque Volvo et SDLG sur l’ensemble du territoire marocain. Activité qui a été directement pilotée par Volvo Maroc depuis l’introduction d’une telle gamme au Maroc en 2006.

 
Article précédent

DLM s’attaque au marché des énergies renouvelables

Article suivant

Il fait l’actu : Hammad Benjelloun, président-fondateur d’Adlive Digital Network