Interview

Jean Thouin, directeur des Ventes de Boeing Commercial Airplanes : « Nous voulons aider la RAM à minimiser le coût de la maintenance »

La RAM est un partenaire stratégique en Afrique pour le groupe américain Boeing qui lui fournit ses appareils. Engagée dans une dynamique d’expansion, avec la multiplication de ses dessertes, le transporteur aérien national a déjà commandé quatre avions longs courriers auprès de l’industriel. Jean Thouin, directeur des ventes d’avions commerciaux en France, aux Pays-Bas et au Maroc pour Boeing, passe en revue le partenariat avec la RAM et les priorités du groupe sur le marché marocain.


Challenge : Quelles sont vos priorités aujourd’hui sur le Maroc ?

La Royal Air Maroc est l’un de nos importants partenaires et donc nos ambitions sont bien sûr grandes et s’inscrivent notamment dans l’accompagnement du développement de la RAM. Nous voulons vraiment aider la compagnie nationale aérienne du royaume. Aujourd’hui, le développement à faire concerne surtout le long courrier, ce qui ne veut pas dire que Boeing est déjà saturé sur le moyen courrier. Je crois que pour desservir l’Afrique et l’Europe, la RAM n’a pas besoin de beaucoup plus d’avoir. Le moyen courrier est bien adapté pour ce type marché. Par contre, il y a des destinations qui ne sont pas encore exploitées comme la Chine, l’Amérique latine, l’Amérique du Nord, une partie du Moyen-Orient et aussi une bonne partie de l’Asie du Sud-Est. Ce sont des marchés à fort potentiel pour lesquels toutes les compagnies se livrent des batailles acharnées. Et pour se positionner, la RAM aura besoin d’appareils longs courriers. J’espère que l’évolution de la flotte dans ce sens va aller au-delà des quatre avions Boeing 787 que la compagnie a déjà commandés.

Quid de la maintenance ?

Sur la maintenance aussi, nous proposons une panoplie de choses que nous pouvons faire. Il y a plein de possibilités. Nous sommes là pour aider la RAM sur les pièces de rechange. Toutefois, nous sommes en concurrence avec d’autres acteurs comme Lufthansa Technik et autres pour obtenir des contrats avec la RAM. Nous, nous offrons des avantages en matière de maintenance, parce que plus on gagne en temps au niveau de la maintenance et plus vite l’avion peut décoller et éviter une longue durée d’immobilisation. Aujourd’hui, avec la RAM, nous avons une relation qui est solide et notre objectif de l’aider à minimiser le coût de la maintenance de ses appareils. Vous savez, un avion ce n’est pas seulement le coût à l’achat qui compte, car il y a aussi sa durée de vie qui dépend beaucoup de la qualité de la maintenance. Il est donc important pour nous aujourd’hui d’aider la RAM à économiser et justement nous offrons des solutions visant à optimise les coûts.

Quel regard jetez-vous aujourd’hui sur l’évolution du secteur aéronautique marocain ?

Le secteur aéronautique au Maroc évolue bien. Justement, si Boeing a décidé de s’engager au Maroc en signant un partenariat avec l’État marocain pour installer un écosystème de sourcing, c’est parce que nous voyons que le marché ici a un fort potentiel. Il y a la main d’œuvre qualifiée et le gouvernement montre aussi beaucoup de disponibilité et de volonté pour aller de l’avant. Mais, il ne faut pas oublier que l’aéronautique prend beaucoup d’années avant de se mettre en place. Toutefois la mise en place de l’écosystème Boeing au Maroc évolue bien.

Son parcours

Jean Thouin est directeur des ventes de Boeing Commercial Airplanes en Europe depuis 2005. Actuellement basé à Paris, il est responsable des ventes d’avions commerciaux en France, aux Pays-Bas et au Maroc et gère également les relations d’autres parties prenantes de Boeing Commercial Airplanes au Maroc. Il a débuté sa carrière chez Boeing en 1987.

Son actu :

Jean Thouin est de passage au Maroc cette semaine pour prendre le pouls du business du groupe américain Boeing sur le marché. Il en a profité aussi pour présenter les nouveautés du groupe, notamment les  nouveaux avions de dernière génération 787-9 Dreamliner et le 737 MAX.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Plus de 200.000 enseignants vont être recrutés et formés

Article suivant

Bookit.ma voit le jour