Enquête

Jeunes marocains d’Europe : entre égalité et discrimination

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) vient de réaliser  une enquête sur la jeunesse marocaine immigrée en Europe, en partenariat avec l’Institut international d’études d’opinions (IPSOS). Les résultats de cette enquête sont édifiants.


Le principal volet de cette enquête a été consacré à la question de la discrimination. Cet aspect est très pertinent dans le contexte actuel de la crise économique mondial qui favorise la montée des tendances politiques xénophobes d’extrême droite. Les résultats de cette enquête devront certainement servir dans le cadre de la 43ème session du Conseil des Droits de l’Homme à Genève sous le titre « Dialogue urgent sur le racisme et les violences policières ».

Lire aussi | L’UE autorise les voyageurs d’une quinzaine de pays, dont le Maroc

Les derniers évènements aux Etats-Unis d’Amérique et en Europe ont, à nouveau, attirer l’attention du monde sur le phénomène du racisme dans ses aspects les plus apparents mais aussi les plus profonds et les moins visibles. L’enquête menée par IPSOS s’intéresse justement à cette dimension systémique et sournoise du racisme. Huit aspects complémentaires ont été retenus ayant trait aux droits humains économiques, sociaux et culturels : trouver un travail, trouver un logement, pratiquer sa religion, obtenir un prêt dans une banque, trouver un conjoint, être orienté sur ses études,accéder aux loisirs et à la culture et pratiquer un sport.

Lire aussi | Ximo Puig met en avant l’importance du partenariat avec le Maroc

L’échantillon est constitué de 1433 jeunes marocains, âgés de 18 à 35 ans, résidant dans 6 pays européens : France, Espagne, Italie, Belgique, Pays Bas et Allemagne.Globalement, les jeunes marocains ont plus de difficultés que les autres jeunes des pays à trouver un travail ou un logement, avec, respectivement, un taux de 64% et de 57%.  Par ailleurs, 42% trouvent des difficultés à pratiquer leur religion.

 
Article précédent

Mtech Academy se penche sur les tendances et opportunités en marketing digital post-confinement

Article suivant

Vers la création de sociétés régionales de distribution d’électricité