Impression

Jordan Noone, co-fondateur de Relativity : « D’ici 20 ans, tout ce qui volera sera imprimé en 3D »

Invité du centre  de leadership « Association pour le Progrès des Dirigeants » (APD), le directeur technologique de l’entreprise aérospatiale Relativity s’est fait l’avocat de l’impression 3D (procédés de fabrication de pièces en volume par ajout ou agglomération de matière). Durant cette 20ème rencontre de l’APD, organisée en partenariat avec Dar America, l’ancien de Blue Origin et de SpaceX, a présenté l’étendu du potentiel de l’une des 5 technologies majeures de l’industrie 4.0.


Challenge : Qu’est-ce que l’impression 3D et jusqu’où peut-on étendre aujourd’hui son utilisation ?

Jordan Noone : L’impression 3D représente un nouveau type de production. Plutôt que de fabriquer un composant ou de prendre quelque chose d’un bloc de matériau, on ajoute en fait un matériau sur lui-même pour former une nouvelle pièce. Il n’y a pas de retrait de matière pour atteindre cet objectif. Je pense qu’aujourd’hui beaucoup de produits peuvent être fabriqués en 3D. Des pièces telles que des composants métalliques pour diverses structures. Des tas d’impressions 3D sont réalisées pour fabriquer des supports ou des composants de voiture. Mais personne ne fabrique un produit entier à partir de l’impression 3D aujourd’hui. Nous voyons un avenir où dans 20 ans tout ce qui vole sera imprimé en 3D et dans 50 ans presque tous les produits seront imprimés en 3D.

Qu’est-ce que cela implique pour les industriels ?

Nous pensons qu’il est nécessaire que les entreprises fassent la transition vers l’impression 3D pour avoir un avenir prospère. Et si ces sociétés sont bien établies, elles doivent commencer très rapidement leur transition, sinon elles seront rapidement perturbées par d’autres entreprises ayant introduit de nouvelles technologies au sein de leur chaîne de production.

Pourquoi l’impression 3D est considérée comme les 5 technologies majeures de l’industrie 4.0 ?

Nous considérons l’impression 3D comme l’avenir de l’industrie. Elle fournit beaucoup de flexibilité, de données et d’analyse. Cela cadre parfaitement avec l’orientation de l’industrie 4.0 où tout le processus est en train de se digitaliser.

Quels sont les avantages de l’impression 3D ?

Elle réduit la quantité d’outillage nécessaire à la fabrication d’un produit. Traditionnellement, les usines sont construites autour d’outils permettant de fabriquer divers produits, et ces outils sont généralement conçus pour fabriquer un produit spécifique. Cela a comme résultat de rendre très coûteux le changement de leur conception et de tous les équipements de fabrication pour obtenir un nouveau produit. L’impression 3D remplace tous ces outils par une seule machine capable de créer une variété infinie d’objets.

Quels sont les challenges relatifs à l’introduction de l’impression 3D ?

Le défi consiste à concevoir des produits autour de l’impression 3D. Il faut délibérément concevoir un produit destiné à être utilisé pour l’impression 3D afin de s’apercevoir de ses avantages. Nous estimons que ces avantages valent le coup par rapport à certaines des difficultés liées à l’introduction de l’impression 3D. Il y a aussi des défis autour de l’éducation  Beaucoup de malentendus existent autour de l’impression 3D et pour beaucoup de gens, l’impression 3D est une chose nouvelle qu’ils n’ont jamais vraiment vue en opération auparavant.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Jeux Africains de Plage : le Maroc bat l'Algérie au beach-soccer

Article suivant

Tanger Med : la multinationale TE Connectivity inaugure sa 2è usine de production au Maroc