Tribune

Jordanie : au-delà des effets médiatiques

L’atteinte à la sécurité du Royaume de Jordanie doit être vue dans les limites de ce que c’est. Ce n’est pas une tentative de coup d’Etat, puisque l’armée n’est pas impliquée. Ce n’est pas non plus une révolte populaire, qui aurait le soutien d’un prince. C’est juste un déchirement au sein de la famille royale et de ses affidés.


C’est un problème historique. Le Roi Hussein s’est levé de son lit de mort pour destituer son frère Al Hassan, en tant que prince héritier et installer son fils l’actuel Roi. Parce que les Américains considéraient le prince Al Hassan, trop proche de feu Saddam Hussein. L’actuel Roi a sauté son frère Hamza, pour désigner son fils prince héritier. Le passage de la fratrie à la primogéniture est très compliqué, dans des sociétés claniques. La Jordanie a toujours un conseil des notables… pour représenter les tribus au-delà des élections et en dehors d’elles.

Lire aussi| Journée mondiale du sport : sous le signe de la « vigilance »

Tous les dirigeants arabes, y compris ceux du « Hamas » ont soutenu le Roi de Jordanie. Ce pays est au milieu d’un tumulte qui emporte la région. Sa politique des équilibres a fonctionné, jusqu’ici, de manière notable. Les pays frontaliers sont à feu et à sang, aux réfugiés Palestiniens se sont ajoutés les Syriens, le Liban est au bord du chaos. Et pourtant, ce pays sans grandes ressources tient. Ce rôle explique les soutiens, alors qu’il s’agit de convulsions internes au palais. Si ce pays tombe, c’est la région qui s’enflamme, et pas pour le meilleur, les états faillis ne produisant aucune alternative en l’absence de vraies alternatives démocratiques.

Lire aussi| Le secteur de l’assurance s’en sort avec une croissance de 1,9%

Ces soubresauts de palais, mettent en lumière la fragilité d’une région, rétive à la modernité, à la démocratie, à l’émergence de l’individu. « Ceux d’en haut ne peuvent plus vivre comme avant, ceux d’en bas ne veulent plus vivre comme avant ». Mais les élites n’ont pas de projet. L’instabilité est le futur assuré de ces peuples.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traite et les analyse. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Journée mondiale du sport : sous le signe de la «vigilance»

Article suivant

Nouvelle Hyundai i10 : sa commercialisation vient de débuter au Maroc