Sport

Kamal Lahlou et le football « Sachons rester dignes»

La prestation des Lions de l’Atlas en Tanzanie a scandalisé l’opinion publique sportive. L’émotion fut grande et la colère populaire s’est déversée dans les organes de presse et réseaux sociaux faisant du staff technique de Taoussi et des membres de la FRMF (avec traitement spécial pour Taoussi et Ali Fassi Fihri) de véritables parias. On appelle au lynchage, on demande des comptes, on réclame des têtes et, on parle de tout recommencer à zéro.
Dans cette tempête, un haut responsable sportif se démarque et s’interdit d’hurler avec les loups.Kamal Lahlou du CNOM et homme des médias (il est à la tête d’un petit empire de presse avec magazines et stations de radio) interrogé sur la défaite du Maroc en Tanzanie a choisi délibérément de rester calme, zen et philosophe. « Oui, je reconnais que cette défaite de Dar-Es-Salam, fait mal. On en a souffert mais de là à pousser les hauts cris et hurler comme si on vivait une catastrophe nationale, c’est un peu exagéré. Je rappelle que tout cela n’est que du foot et que ça reste un jeu.Un jeu avec des matches où les résultats sont aléatoires. Souvent la même action peut réussir ou échouer pour une question de millimètres.Alors il est inutile de se prendre la tête et d’accabler les responsables.
Si on doit procéder à des changements, que cela se fasse dans le calme, et dans le respect de la sensibilité des gens.
Vociférer et piétiner ne donne pas de nous une image reluisante sachons perdre avec dignité pour mieux assurer la relève, et vraiment aller de l’avant.Le potentiel existe, l’avenir est prometteur, les erreurs doivent être corrigées mais sans conduire personne à l’échafaud ou le clouer au pilori.Faisons preuve de civisme, et de maturité.En un mot soyons dignes ».On ne peut pas mieux dire et pour notre part nous souscrivons pleinement à cet appel à la mesure.


Source: L’opinion

 
Article précédent

Il faut sauver le soldat Maghreb Steel !

Article suivant

Seat tire Univers Motors vers le haut