Santé

Khalid Ait Taleb : « On ne peut pas prévenir les citoyens à l’avance d’une décision de restriction »

Le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a donné une conférence de presse ce lundi, au lendemain de la décision du gouvernement de mettre 8 villes du royaume « sous scellé ». Les détails.


Cette sortie médiatique avait pour objectif de faire le point sur la situation épidémiologique du pays et revenir également sur les raisons ayant poussé le gouvernement à prendre la décision, le 26 juillet, d’interdire les déplacements de et vers les villes de Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Berrechid, Settat et Marrakech. «La situation épidémiologique liée à la pandémie de Covid-19 devient inquiétante, compte tenu de l’augmentation des contaminations, des cas graves et des décès dus à la maladie. Le bilan des cas contamination recensés en l’espace d’une semaine dépasse ce qui a été enregistré en quatre mois au Maroc », a affirmé le ministre.

Lire aussi| Maroc : nouvelle interdiction de déplacement entre les villes

Il a notamment laissé entendre que la restriction des déplacements va durer au moins 14 jours, ajoutant que la levée de cette mesure dépendra de l’évolution de la situation épidémiologique du royaume. Selon Khalid Ait Taleb, l’augmentation des cas graves liés au coronavirus ces dernières semaines a mis une pression sur les structures sanitaires et que l’objectif de son département est de garder de la capacité pour les malades. Il a exhorté les citoyens à n’effectuer des déplacements qu’en cas de nécessité absolue, et aussi de porter convenablement les masques de protection.

Lire aussi|Interdiction de déplacements au Maroc : l’aérien jusque-là épargné ?

« On ne peut pas prévenir les citoyens à l’avance d’une décision de restriction. Donner un délai n’est pas une mesure sanitaire. La population doit se montrer compréhensible », poursuit-il, assurant également que l’opération de vols spéciaux pour permettre aux Marocains bloqués à l’étranger et aux étrangers bloqués de revenir au Maroc n’est pas à l’origine de l’augmentation des cas.

 
Article précédent

Tanger Med : une rencontre digitale avec l’African Port Task Force

Article suivant

Coronavirus : 609 nouveaux cas lundi 27 juillet à 18 heures