Pandémie

Khalid Ait Taleb : « Le taux d’occupation des lits dans les services de réanimation est passé de 5% au début de la pandémie à 31,3% aujourd’hui »

Le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a fait le point sur l’évolution de la situation épidémiologique dans le Royaume lors de son passage au Parlement le 26 octobre. Les détails.


La situation est alarmante. Selon le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, malgré les acquis et résultats positifs obtenus, la situation épidémiologique liée à la Covid-19 a rapidement changé en raison du grand nombre de foyers de contamination. Le ministre, qui répondait aux questions des députés le 26 octobre lors de son passage au Parlement, a indiqué que la prolongation de l’état d’urgence actuellement en vigueur s’explique par la forte augmentation du nombre quotidien de contaminations, dépassant largement ce qui a été enregistré durant les premières semaines et les premiers mois.

Lire aussi| Hamid Bentahar, président du CRT Marrakech-Safi : «Il est primordial d’accélérer l’ouverture des lignes aériennes»

« Le nombre moyen de contaminations quotidiennes enregistrées, pendant la période du confinement jusqu’au 11 juin, n’a pas dépassé 86 cas en 24 heures, alors que la moyenne des infections a doublé presque quinze fois depuis l’allègement des mesures de confinement jusqu’à ce jour, en passant à 1.363 cas/24h », a expliqué le ministre de la Santé, ajoutant que le taux d’occupation des lits dans les services de réanimation et les services de soins intensifs est passé de 5% au début de la pandémie à 31,3% aujourd’hui. Il a ajouté aussi, que le manque d’engagement de certaines entreprises et citoyens en faveur des mesures de prévention préconisées a poussé le gouvernement à prolonger l’état d’urgence. Khalid Ait Taleb a assuré que le ministère de la Santé s’est récemment engagé à prendre des mesures urgentes de manière proactive, en vue de généraliser un vaccin prometteur contre le coronavirus dans tout le Royaume et d’assurer un stock suffisant de vaccins après des résultats encourageants obtenus à l’issue d’essais cliniques. Par ailleurs, le ministre a également reconnu que la pandémie du coronavirus a levé le voile sur une série de déséquilibres et montré la place primordiale du secteur de la santé dans le renforcement de la sécurité sanitaire des citoyens.

Lire aussi| Aéronautique : l’américain Spirit AeroSystems prend le contrôle de l’usine casablancaise du groupe Bombardier

« Il y a une prise de conscience collective de la nécessité de développer et d’améliorer les prestations et les activités de prévention et de prise en charge fournies par le secteur de la santé à tous les niveaux, à travers notamment la mise en place de plans destinés à renforcer la capacité de réaction du système sanitaire et à répondre aux besoins nationaux en cas d’urgence sanitaire », a-t-il précisé, soulignant aussi que son département a œuvré pour la concrétisation d’un plan stratégique visant à améliorer la qualité des soins sanitaires en coordination avec les divers intervenants. « En application des Hautes instructions Royales, le ministère se penche sur un chantier visant à remédier aux déséquilibres du système de l’assistance sanitaire en faveur des catégories démunies, et sur la réalisation du programme médical régional permettant de combler les lacunes constatées au niveau de l’offre des soins et de la carte sanitaire. L’accent est également mis sur l’accélération du chantier de généralisation de la couverture sanitaire selon le calendrier fixé par SM le Roi pour 2021 », a-t-il assuré.

 
Article précédent

Coronavirus : plus de 624.000 arrestations pour non-port du masque au Maroc

Article suivant

Un 5ème Sela Park pour Aradei Capital