Santé

Khalid Ait Taleb tance les directeurs des CHU

Heureuse nouvelle pour les Marocains. Les patients admis aux urgences ne seront plus obligés à régler les frais des soins avant la prise en charge médicale.


Le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, a adressé une circulaire aux directeurs des CHU, directeurs régionaux de la Santé, ainsi qu’aux directeurs des centres hospitaliers provinciaux et régionaux, pour les recadrer quant à la non-prise en charge des patients dans les services d’urgence du royaume, rapporte Al Massae dans son édition de ce vendredi 29 novembre. Cette décision intervient quelques semaines après la présentation par le ministre d’un rapport alarmant sur la situation du secteur de la santé au Maroc.

Lire aussi : Deux cliniques fermées suite à une inspection

Outre cette pratique, la note du ministre a passé en revue un ensemble de pratiques courantes au sein des hôpitaux, dont l’absence des services d’accueil et de renseignements et le non recours aux procédures de recouvrement des soins non perçus.

Le ministre a insisté sur l’application correcte des dispositions de l’article 42 du règlement intérieur des hôpitaux qui indique notamment que « tout patient, blessé ou parturiente qui se présente en situation d’urgence doit être reçu, examiné et admis en hospitalisation, le cas échéant, si son état l’exige même en cas d’indisponibilité de lits. La procédure de facturation n’est entamée qu’après engagement de la prise en charge médicale.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

TVA : la FNACAM sur tous les fronts

Article suivant

« Ach Waqe3 » : l’actualité décryptée par Jamal Berraoui