Sûreté

Khémisset : Un policier contraint d’utiliser son arme de service

Un brigadier de police exerçant au district provincial de Sûreté de Khémisset a été contraint de faire usage de son arme de service, samedi, pour interpeller un individu aux multiples antécédents judiciaires pour vol qualifié, ayant commis un vol avec violence et exposé la vie des éléments de la police à une menace grave et sérieuse, à l’aide de l’arme blanche et d’une bombe lacrymogène.


Dans un communiqué, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) indique que des éléments de la police étaient intervenus pour interpeller le suspect, âgé de 27 ans, après avoir commis un vol avec coups et blessures volontaires du téléphone portable d’un individu, près de l’hôpital provincial de Khémisset, avant qu’il ne manifeste une opposition farouche face aux agents de sécurité à l’aide d’un couteau et d’une bombe lacrymogène, entraînant la suffocation d’un policier.

Lire aussi |Covid-19 : Moncef Slaoui très réservé sur la disponibilité d’un vaccin d’ici fin octobre

Devant cette situation, le brigadier de police a été contraint de faire usage de son arme de service tirant une balle qui a atteint le mis en cause au niveau du ventre, ce qui a permis de neutraliser le danger, de saisir l’arme blanche utilisée dans l’agression et de récupérer le téléphone volé.

Le suspect a été placé sous surveillance médicale au CHU Ibn Sina de Rabat, ou il a été transféré pour recevoir les soins nécessaires, ajoute la même source, notant que l’enquête préliminaire est menée par la Brigade de la police judiciaire de Khémisset sous la supervision du parquet compétent pour élucider les circonstances de cette affaire.

Lire aussi |Coronavirus : interdiction de déplacements de et vers les villes de Khénifra et M’rirt à partir du 6 septembre

Avec MAP

 
Article précédent

Évolution du Coronavirus au Maroc : 1555 nouveaux cas, 70.160 au total, samedi 5 septembre à 18 heures

Article suivant

ADM fait une mise à niveau de l’échangeur de Berrechid