Matériel médical

Kima Holding, un des poids lourds de la santé au Maroc, se lance dans le dispositif médical

Le groupe Sedrati confirme ses ambitions dans le domaine médical. En effet, ce groupe connu pour sa présence dans les industries de santé humaine et santé animale vient de se lancer dans le créneau du dispositif médical.


Aussi, Kima Holding, la structure de tête du groupe contrôlée par la famille Sedrati, a récemment créé Phitecma, une filiale qui s’apprête à s’attaquer au marché des dispositifs médicaux dont la taille atteint 3 milliards de dirhams. Basée à Rabat, cette nouvelle entité compte principalement commercialiser les consommables médicaux et notamment, dans un premier temps, les réactifs de diagnostic in vitro et autres dispositifs chirurgicaux.

Lire aussi | Onde de choc dans le secteur de la distribution des produits informatiques et électroniques

Il faut dire que le contexte actuel de la pandémie du Covid-19 qui a rebattu les cartes au niveau mondial des priorités en matière de services publics devra profiter au marché des dispositifs médicaux en accélérant les dépenses publiques en matière de santé et notamment en équipements et consommables médicaux. Ce qui aiguise bien évidemment les appétits dans un secteur dominé par le trio Techniques Sciences & Santé, Promamec et Metec Diagnostic (qui totalisent à eux trois plus d’un milliard de dirhams de revenus). Pour l’instant rien ne filtre des cartes et marques de constructeurs mondiaux que Phitecma compte représenter au Maroc (sachant que le Maroc importe plus de 90% de ses dispositifs médicaux) mais l’objectif de l’actionnaire de référence est d’atteindre rapidement la barre de 100 millions de dirhams. Ce qui devrait contribuer à hisser à moyen terme le chiffre d’affaires consolidé de KIMA Holding à plus d’un milliard de dirhams (contre un peu plus de 500 millions de dirhams aujourd’hui).

Lire aussi | L’hôtel Avanti Mohammedia mis en vente dans le cadre de la liquidation de la Samir

Rappelons que cette holding contrôle trois entités en l’occurrence Pharmaceutical Institute, un des premiers laboratoires pharmaceutiques marocains spécialisés dans les génériques, BCI (un laboratoire vétérinaire faisant partie du top 5 de la santé animale au Maroc) et Cosmétique Médicale, un distributeur de produits cosmétiques et parapharmaceutiques.

 
Article précédent

Alsa Al Baida suspend les lignes de bus Casa-Mohammedia

Article suivant

Loi de Finances : les charges communes sont loin d’être des charges exceptionnelles