Enseignement supérieur

Après Sup de Co Marrakech, Mohamed Kabbaj rachète ESG Maroc

Le groupe KMR (maison mère de l’Université Privée de Marrakech) est, désormais, en roue libre.


Le groupe d’enseignement supérieur KMR enchaîne depuis 2018 les acquisitions de ses confrères de différentes tailles et spécialisations. Aussi, après avoir raflé l’Université Privée de Casablanca, lancé son projet de faculté privée de médecine, le groupe contrôlé par l’homme d’affaires Mohamed Kabbaj vient de mettre la main sur ESG Maroc quelques semaines seulement après avoir pris le contrôle Sup de Co de Marrakech. Il faut dire que le groupe fondé en 1985 par Jacque Knafo était dans le viseur de KMR depuis plus de deux ans, mais les deux protagonistes ne se sont parvenus à s’entendre sur le périmètre et les prix des actifs qu’au détour de  cette rentrée universitaire.

Lire aussi : Le groupe KMR met la main sur Sup de Co Marrakech

Pour l’instant, rien ne filtre sur le montant de la transaction qui serait de plusieurs dizaines de millions de dirhams, mais il est avéré que l’acheteur récupère toute l’assiette foncière d’ESG Maroc dont la résidence universitaire construite à Casablanca, et qui compte quelques deux cents studios répartis sur 7 étages (projet porté par la foncière Campus ESG).

Rappelons que le groupe ESG (connu principalement pour sa filiale l’Ecole Supérieure de Gestion de Casablanca) dispense des formations Bac +3 et Bac +5 en management, mais également des cursus de prépas (filières scientifiques et économiques). N’arrivant plus à faire face à la montée en puissance d’autres compétiteurs qui se sont mieux adaptés aux évolutions du monde académique au Maroc, ESG Casablanca était en difficulté depuis plusieurs années. Quant au groupe KMR qui est né au milieu des années 1980 d’une petite école supérieure spécialisée en informatique et en management (en l’occurrence l’ESIAG de Marrakech), il est devenu en l’espace de trois décennies, un mastodonte de l’enseignement supérieur présent aussi bien au Maroc qu’au Sénégal, avec un effectif global qui devra atteindre les 10.000 étudiants dès la prochaine rentrée universitaire.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

EPANWE offre des plans de développement personnel

Article suivant

Aziz Akhannouch met en avant à Oslo la gestion durable du secteur halieutique au Maroc