Business

La banque de Renault agite le marché

Au cours du premier trimestre 2013, RCI Finance Maroc revendique la première place. 


C

’est une société financière qui n’est pas comme les autres. RCI Finance Maroc (RCIFM), filiale de RCI Banque (appartenant à Renault), est dédiée uniquement aux clients de Renault et Dacia. Au cours du premier trimestre 2013, et après sept années d’exercice, elle est arrivée à dépasser, mais de très peu, le leader du marché sur le financement automobile, Wafasalaf. En effet, le top management de RCI Finance Maroc revendique la première place avec 3.865 nouveaux contrats signés, en progression de 16% comparativement à la même période de l’année dernière. De moins de 10.000 contrats atteints au cours des trois premières années d’activité, RCIFM a monté la pente pour arriver à 30.270 à fin 2012. L’an dernier, la société a financé 13.400 nouveaux clients et l’encours a avoisiné les 2 milliards de dirhams. Cette ascension se traduit-elle par des offres plus compétitives comparativement à la concurrence ? « Les offres standards sont toujours positionnées au meilleur niveau du marché et très régulièrement, RCI Finance Maroc propose des offres promotionnelles valables sur certains modèles de véhicules. Elles sont toujours extrêmement compétitives et permettent de faire bénéficier au client d’un fort avantage concurrentiel», répond le management de la société.

Les commerciaux sont formés aux produits, méthodes et process de la société financière pour garantir des conseils appropriés.

On se rappelle en effet que lors du Salon de l’automobile de 2010 par exemple, la société financière était parmi les pionniers à lancer le crédit à 0%. D’ailleurs, au jour d’aujourd’hui, les niveaux de taux standard qu’elle accorde dans ces prêts varient dans une fourchette allant de ce seuil au taux maximal de 14,3% hors taxe. «Nous proposons des offres en crédit et en LOA ou leasing, allant de 12 à 84 mois, et pouvons financer 100% du prix du véhicule. En moyenne, les montants accordés sont proches de 90.000 dirhams pour une durée de 48 mois », ajoutent les responsables de la société financière. Si cette dernière peut se permettre de proposer pareilles offres, c’est parce qu’elle est adossée à une structure (RCI Banque) qui a fait ses preuves ailleurs pour accompagner la croissance des ventes du groupe Renault. Et comme toute structure financière, pour pouvoir gérer les besoins de ses clients en matière de crédits, elle se refinance essentiellement sur le marché interbancaire. Rien ne l’empêche d’émettre aussi des titres de créances négociables, des bons de sociétés de financements (BSF) en l’occurence. «Mais le marché est très étroit depuis plusieurs mois. Sur 2012, notre taux de refinancement s’est situé aux alentours de 5%», conclut-on chez RCI Finance Maroc.  

 
Article précédent

Assurances : Des indicateurs de rentabilité en berne

Article suivant

Vivendi souhaite une offre de France Telecom-Orange sur IAM