Eau

La BEI accorde un nouveau prêt à l’ONEE

La Banque Européenne d’Investissement scelle sa troisième opération de financement au Maroc cette année.


Moins d’un an après avoir apporté son soutien au projet Noor Atlas qui fait partie de la deuxième tranche du Programme Solaire Photovoltaïque (PSP) en lui accordant un prêt de 1,5 milliard de DH, la Banque Européenne d’Investissement (BEI) réitère son soutien à l’Office Nationale de l’Eau et de l’Électricité (ONEE) mais cette fois-ci en faveur de sa Branche Eau.

En effet, le bras armé financier de l’Union européenne vient d’approuver un nouveau prêt concessionnel d’un montant de 38 millions d’euros (plus de 400 millions de DH) en faveur de l’établissement public marocain. Ce concours à long terme vient couvrir près de 50% d’un investissement de 800 millions de DH que l’ONEE compte lancer à partir de 2020 afin de moderniser et réhabiliter une partie de ses infrastructures de production et distribution d’eau potable et son réseau d’assainissement.

Lire aussi : ADM obtient un prêt de plus de 800 millions de DH de la BEI

Il faut dire que l’ONEE est engagé depuis quelques années dans un programme ambitieux, en l’occurrence celui de l’ « Amélioration d’alimentation en eau potable et assainissement », lequel a déjà nécessité la mobilisation de plus d’un milliard de DH d’investissements. Ce programme est constitué de quatre composantes qui prévoient des opérations de renforcement de la production, des projets de renouvellement et d’amélioration de performances des installations d’approvisionnement en eau potable, un volet d’amélioration et de mise à niveau du service d’assainissement, ainsi qu’une assistance technique à la mise en œuvre et suivi du programme.

Quant à la BEI, elle scelle ainsi sa troisième opération de financement au Maroc cette année après celle précitée de Noor Atlas (débloquée qu’en 2019) et le prêt accordé (1,1 milliard de DH) en début d’année à la Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) pour le financement de l’élargissement de l’autoroute Casablanca-Berrechid. Ce qui hisse le total des financements accordés au profit de diverses activités de l’économie marocaine par l’établissement multilatéral basé au Luxembourg de 2007 à aujourd’hui, à plus de 4,5 milliards d’euros (soit près de 50 milliards de DH).

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Akwa Group et Chevron dévoilent leur nouvelle stratégie pour l’Afrique

Article suivant

Le CRT promeut Casablanca auprès des opérateurs turcs