BanquesFlash-eco

La BMCI finance le Kluster CFCIM

Afin de contribuer au développement de l’écosystème des startups et de l’entrepreneuriat au Maroc, la Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc (CFCIM) a lancé, le 25 octobre 2017, un nouveau programme d’appui aux startups, « Kluster CFCIM », qui constituera le point d’ancrage d’une communauté de startups africaines. Ce programme offrira aux startups qui seront sélectionnées un accompagnement, mais aussi une possibilité de financement, du networking et bien plus encore.


Dès le lancement du programme, l’équipe projet s’est rapprochée de grands organismes pour leur proposer de participer au financement et au développement d’un projet novateur et fédérateur sur le continent africain : le Kluster CFCIM. La BMCI, filiale du Groupe BNP Paribas, a accueilli favorablement le projet et a manifesté son intérêt pour l’accompagner concrètement. Une convention de partenariat a été mise en place et a été signée ce mercredi 24 janvier 2018 respectivement par Philippe-Edern Klein, président de la CFCIM, Jérôme Mouthon, président du Kluster CFCIM, Laurent Dupuch, président du directoire et Abdelkerim Guergachi, directeur de la Stratégie, Qualité et RSE de la BMCI.

Par ailleurs, le coup d’envoi des travaux d’aménagement des locaux, qui seront mis gratuitement à disposition des startups sélectionnées pendant 18 mois, a été donné au siège de la CFCIM. L’équipe projet a reçu près de 150 dossiers de candidature, desquels une présélection de dossiers sera soumise au jury pour désigner prochainement les startups qui participeront au programme. Les startups retenues bénéficieront également du mentoring d’un administrateur, d’un membre correspondant ou d’un adhérent de la CFCIM. Ces chefs d’entreprise et top managers chevronnés leur ouvriront leur précieux carnet d’adresses et leur mettront à disposition toute leur expérience pour les aider à élaborer leur business model ou encore leur stratégie de développement.

Enfin, les startups sélectionnées profiteront d’un package de services offerts par la CFCIM (adhésion de deux ans gratuite, assistance juridique, relais sur les canaux de communication de la CFCIM…), ainsi que d’ateliers et de séminaires de formation animés par des experts.

 
Article précédent

Le Maroc élu au Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA

Article suivant

2017, une bonne année selon Boussaid