Pandémie

La BNPJ ouvre une enquête après la diffusion d’un faux communiqué annonçant un reconfinement total dans le Royaume

La Brigade nationale de la Police judiciaire veut déterminer les tenants et les aboutissants de cette affaire. Elle vient d’ailleurs d’ouvrir une enquête.


Après le démenti formel du Chef du gouvernement, Saad-Eddine El Otmani, c’est la Brigarde nationale de la police judiciaire (BNPJ) qui se saisit de cette affaire concernant un faux communiqué diffusé hier et annonçant un reconfinement imminent au Maroc. La BNPJ à Casablanca vient ainsi d’ouvrir une enquête pour déterminer les tenants et les aboutissants de cette affaire.

Lire aussi| Bonne nouvelle pour les candidats marocains à l’immigration vers le Canada

Soulignons dans le détail, que ledit communiqué mensonger annonçait en effet la tenue le dimanche 1er novembre d’un Conseil de gouvernement consacré à l’approbation d’un reconfinement total sur l’ensemble du territoire national qui devait commencer à partir du lundi 2 novembre et ce, dans le but de lutter contre la propagation rapide du coronavirus dans le pays. « J’ai été surpris par ce faux communiqué et les fausses informations qu’il contient. Toutes les informations nécessaires et les décisions seront communiquées de manière officielle et publiées par les médias officiels. Depuis le début de la pandémie de la Covid-19, le gouvernement a opté pour une politique de transparence, de clarté et de franchise », a souligné dimanche Saad-Eddine El Otmani.

Lire aussi| PLF 2021 : Comment le foncier public est mobilisé

 
Article précédent

Vaccination anti-grippale : le ministère de la Santé snobe toujours les vraies questions

Article suivant

Covid -19 : la propagation au Maroc s’accélère par rapport au reste du monde !