Bourse

La Bourse de Casablanca entame sa mue

Clôture du processus de démutualisation de la société gestionnaire de la Bourse de Casablanca. Vendredi 17 juin, les actionnaires actuels et futurs de la Bourse (Caisse de Dépôt et de Gestion, les banques, entreprises d’Assurance, Casablanca Finance City Authority et les sociétés de Bourse), ont signé l’ensemble de la documentation juridique relative à l’ouverture du capital de la Bourse qui comprend le cahier des charges, les statuts de cette institution, le pacte d’actionnaires et les documents concrétisant les opérations de cession et de souscription des actions.


En marge de cette signature, la Bourse de Casablanca a tenu la première réunion de son assemblée générale extraordinaire et de son Conseil d’Administration pour la cooptation des nouveaux administrateurs et l’élection de son nouveau président. Ainsi, ont été nommés en tant qu’administrateurs, MM. Younes Benjelloun (CFG), Mohamed Hassan Bensalah (représentant les Compagnies d’Assurances), Ismail Douiri (Attijariwafa Bank), Jawad Hamri (représentant BMCI, Crédit Agricole du Maroc, Crédit du Maroc, CIH, Société Générale), Amine Jirari (Atlas Capital Bourse), Omar Lahlou (CDG), Mohamed Karim Mounir (BCP), Khalid Nasr (BMCE Bank), Mohammed Rachid (CFCA) et Hamid Tawfiki (CDG).

Le nouveau Conseil d’Administration de la Bourse de Casablanca s’est également réuni et a constaté la démission de Mohammed Benabderrazik du poste de Président du Conseil d’Administration qu’il occupe depuis le 26 janvier 2016, et a nommé Hamid Tawfiki comme nouveau Président. Le Conseil d’Administration a aussi procédé à la ratification de l’augmentation de capital réservée à la CDG et à Casablanca Finance City Authority (CFCA).

Le processus de démutualisation marque le lancement d’une réforme importante pour le développement de la Bourse de Casablanca et vise, entre autres, à rationaliser l’actionnariat de la Bourse et impliquer les principaux intervenants du marché des capitaux dans la définition de sa stratégie de développement, tout en améliorant la structure de gouvernance, le processus de prise de décision et l’efficacité opérationnelle. Cette opération devra aussi permettre à la place boursière casablancaise, à travers la mise en place des infrastructures nécessaires, la gestion du marché au comptant et la prise de participations en tant qu’actionnaire de référence dans les différentes institutions du marché (la future société gestionnaire du marché à terme, la chambre de compensation), affirmer sa vocation de bourse régionale pour l’Afrique du Nord et de l’Ouest, et renforcer son attractivité pour les investisseurs internationaux.

 
Article précédent

Raja Club Athlétic : Hasbane succède à Boudrika démissionnaire

Article suivant

La technologie Siemens dans les centrales solaires Noor