Bourse

La bourse de casablanca poursuit sa consolidation

Cette semaine encore, l’indice global n’a que très peu varié, en passant de 8906 à 8885, soit à peine une variation de 0,23%, dans le sens de la baisse. Cependant, on compte 35 actions ayant enregistré une légère dépréciation. Mais, ce sont essentiellement des capitalisations de taille modeste qui ne peuvent induire une forte baisse des indices. 


Même si IB Maroc a publié un profit warning la semaine précédente, la configuration est nettement différente que pour Stroc. Cependant, la baisse subie  par le fournisseur de solutions informatiques n’est pas très différente. En effet, IB Maroc a perdu quelque 14,9% à 120 dirhams. En un an, IB Maroc perd ainsi  la moitié de sa valeur. Il faut néanmoins  rappeler que le profit warning n’est pas si alarmant que ne le laissaient présager les  réalisations du premier semestre. La société de crédit à la consommation de CNIA Saada, Taslif, est une autre valeur  à s’inscrire en forte baisse. Elle a perdu 11,7% et termine ces cinq séances de cotation au cours de 37,99 dirhams.

Cependant, contrairement  à Stroc et à IB Maroc, Taslif subit plutôt des prises de bénéfices, après avoir enregistré une très forte croissance.  D’ailleurs, malgré la forte baisse des cinq séances du 13 au 28 février, Taslif cumule une performance de 31% sur un an glissant et de 20,6% sur les six derniers mois. La publication des chiffres de ventes de ciment en baisse de 23% en janvier 2013, n’a pas du tout servi aux cimentiers. Loin  s’en faut. Puisque Lafarge Ciments a subi une baisse de 5,8% à 1126 dirhams. Et Holcim Maroc a perdu 5,9% à 1462 dirhams. La Société métallurgique d’Imiter s’est appréciée de 4,9% à 3830 dirhams. La SMI reste sur un trend haussier, puisqu’au cours des 3 derniers mois,  elle s’est appréciée de 27,7%. Certains analystes estiment que la SMI devrait poursuivre sa croissance, puisqu’elle n’a pas épuisé son potentiel.  Un habitué du bas du tableau des variations hebdomadaires est de retour parmi les actions en baisse, après avoir connu  une forte croissance. Il s’agit du Crédit du Maroc qui s’est déprécié de 10,8% cette semaine pour terminer à 595 dirhams. Sur les six derniers mois, la contre performance  est de 21,4%. Il ne faut pas trop se réjouir, puisque seules 151 actions ont été échangées sur les cinq séances.

Il  convient de rappeler que la filiale du Crédit Agricole français avait publié des résultats très modestes au troisième trimestre de l’année 2012. Son  produit net bancaire avait pratiquement stagné à 1,59 milliard de dirhams. Dans le haut du tableau, On retrouve beaucoup de  grosses capitalisations. Il y a notamment, le CIH qui profite de la publication de ses résultats pour enregistrer l’une des plus fortes croissances de la semaine. Le Crédit immobilier et hôtelier a enregistré une croissance de 14,5% à 221 dirhams. Il faut dire que le CIH  semble bien assaini et devrait continuer à asseoir une croissance de plus en plus forte. Cependant, les petites capitalisations  enregistrent également une très forte progression.

La Société de crédit à la consommation Sofac a fait un bond de 27,3% à 350 dirhams, tirée surtout par  l’offre publique de retrait de ses deux actionnaires de référence. En effet, le CDVM a validé l’offre qui est justement  faite à ce même niveau de cours. La Sofac cumule ainsi 34% depuis le début de l’année. Mais, il est important qu’il ne reste  que très peu d’actions en circulation. Ceux qui sont intéressés par le titre seront donc forcément déçus. Toujours parmi les petites capitalisations,  l’heure est à la reprise pour Fénie Brossette qui s’apprécie de 4% à 133,10 dirhams. Il faut dire que les résultats en recul n’ont pas plu aux investisseurs qui  n’ont cessé de sanctionner la valeur. Pour ce qui concerne les volumes, il faut dire qu’ils sont légèrement plus importants  que la moyenne de la même période de l’année précédente. Il n’empêche, qu’il n’y a pas de quoi tirer la place vers  le haut. Du coup, malgré des variations relativement fortes enregistrées çà et là, la reprise attendra. ■

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Importations: de nouvelles normes de qualité seront imposées

Article suivant

Un stand-by trompeur