Actualités

La Caravane OCP poursuit son périple au service des agriculteurs


Dans le prolongement des éditions précédentes, depuis le démarrage de cette opération en 2012, le Groupe OCP, à travers ses caravanes agricoles, continue son programme d’accompagnement solidaire des petits agriculteurs en leur offrant un service de proximité visant leur sensibilisation à l’adoption de techniques agronomiques performantes. par Abdelfettah Alami

En organisant chaque année «La Caravane OCP», à travers sa Fondation et en partenariat avec les principaux distributeurs d’engrais, le Groupe donne une démonstration concrète, sur le terrain, de sa volonté de présenter des outils de vulgarisation et de sensibilisation auprès des agriculteurs des zones traversées et une opportunité de partage d’expérience et de savoir-faire des différents partenaires impliqués.
Il faut rappeler, que les éditions de l’année dernière qui ont touché les principales filières agricoles, étaient un réel succès. La Caravane OCP, toutes filières confondues, avait réussi une opération de  sensibilisation de milliers de petits agriculteurs sur les bonnes pratiques agricoles, visant à augmenter les rendements et améliorer la productivité. Les bénéficiaires ont suivi plus de 500 journées de formation et de vulgarisation sur la conduite technique et la fertilisation raisonnée des cultures où 433 parcelles de démonstration ont fait l’objet de tests concluant de nouvelles formules d’engrais sur plus de 35 cultures.

Tests de démonstration à chaque étape

Au cours de chaque étape, les tests de démonstrations ont permis de découvrir un fort potentiel d’augmentation de la productivité agricole. En effet, les tests réalisés ont démontré une hausse du rendement, estimée en moyenne, selon les filières et les régions, entre 15% et 20% des parcelles ayant fait l’objet de cet accompagnement. Cette année 2015, après avoir sillonné plusieurs villes du Royaume, la 8ème Caravane OCP Oliviers vient de clôturer, ce mois de Juin, son périple à Driouch dans la région de l’Oriental. L’édition 2015 de la Caravane agricole s’est caractérisée par plusieurs originalités en adoptant une nouvelle approche plus interactive pour mieux former les producteurs agricoles. Elle a, par ailleurs, introduit une méthodologie pédagogique visant à permettre aux agriculteurs de participer à plusieurs activités programmées, et suivre, dans la même journée, des expériences agronomiques encadrées.
Ainsi, quelque 1500 petits agriculteurs ont été accompagnés et sensibilisés sur les bonnes pratiques pour conduire l’olivier. A cet effet, les agriculteurs des quatre régions ont participé à une centaine d’ateliers techniques et pédagogiques portant sur les techniques de la fertilisation raisonnée, sur la taille de l’arbre, sur l’entretien phytosanitaire (en deux parties : ravageurs et maladies) et sur les processus de valorisation de la production oléicole.
La Caravane OCP Oliviers 2015, a ainsi permis de déterminer les besoins spécifiques des producteurs en engrais et assurer par conséquent, une croissance soutenue de leurs rendements et productivité. Ce partage est assuré grâce à l’utilisation des données de la Carte de Fertilité des Sols qui couvre actuellement près de 6 millions Ha. Les premiers résultats de cette Carte ont permis au Groupe OCP d’introduire de nouvelles formules d’engrais NPK permettant d’assurer un apport équilibré en azote, phosphate et potasse selon les besoins des différentes cultures et caractéristiques des sols.
A l’instar de chaque édition et dans le cadre de cet accompagnement, les agriculteurs bénéficient également des prestations du laboratoire mobile d’analyse des sols, qui leur permettent d’effectuer des analyses de leurs sols et de s’informer autour des principales caractéristiques de leurs terres via la Carte de Fertilité des sols marocains. A noter, enfin, que pour les prochaines étapes, deux autres caravanes agricoles sont prévues entre septembre et novembre 2015 autour des cultures des agrumes et des céréales et légumineuses.

 
Article précédent

Prix du médicament : le chantier encore inachevé

Article suivant

La corniche de Mohammedia bientôt réaménagée