Monétique

La carte de paiement sans contact voit le jour au Maroc

Pour la première fois au Maroc, Mastercard lance, en collaboration avec le CMI, la carte de paiement sans contact. Elle permet de libérer les consommateurs de la contrainte d’avoir toujours sur soi du liquide pour payer les petits achats.


Le Centre Monétique Interbancaire (CMI) et MasterCard lancent le paiement sans contact par carte bancaire, autrement connu sous le nom de «contactless». Basé sur la technologie NFC (NearField Communication) ou communication sur champ de proximité, ce type de paiement est une solution simple, rapide et pratique de régler par carte les petits montants ne dépassant pas 200 DH. Les consommateurs peuvent s’équiper en cartes «contactless» directement auprès de leurs banques.

Comment ça fonctionne ? Il suffit d’approcher la carte à 4 centimètres du terminal de paiement pour effectuer la transaction. Pendant l’opération, qui ne dure que quelques secondes, le consommateur garde toujours sa carte en main. Le gain de temps est considérable, aussi bien pour le consommateur que pour le commerçant, d’autant plus qu’en-deçà d’un montant de 200 DH, le PIN code n’est pas requis. «La nature et la valeur des transactions effectuées via le paiement sans contact permettent d’ouvrir le marché à de nouveaux utilisateurs, aussi bien côté commerçant que côté consommateur», déclare Mikael Naciri, Directeur Général du CMI.

15.000 points de ventes ciblés d’ici à 2017

Les deux partenaires veulent équiper 3.000 points de ventes en terminaux de paiement sans contact d’ici à la fin de l’année en cours, pour atteindre 15.000 points de ventes équipés d’ici à 2017.

Mohamed Benomar, Directeur General MasterCard Afrique du Nord, précise à ce titre : «notre aspiration est d’avoir un monde sans cash et des sociétés financièrement incluses. Nous mettons à profit notre technologie pour réaliser cette vision. Aujourd’hui, avec le lancement du «sans contact» au Maroc, c’est une nouvelle étape qu’on franchit dans notre lutte contre le cash et l’informel. C’est aussi un excellent levier qu’on apporte pour l’adoption et l’usage du paiement par carte et une nouvelle expérience de paiement qu’on crée pour le consommateur».

 

 

 
Article précédent

Le câbleur allemand Kromberg & Schubert débarque

Article suivant

Volvo : après l’expulsion, une nouvelle installation