Logistique

La CCCM inaugure sa première plateforme logistique

C’est à Tit Mellil que la Compagnie Commerciale Charbonnière et Maritime (CCCM), filiale du groupe SAFARI, a inauguré le jeudi 02 février 2017 sa première plateforme logistique.


Cet entrepôt sous-douane est le fruit d’un partenariat stratégique conclu le 14 avril 2016 avec le groupe allemand Rhenus, leader de la logistique contractuelle, du fret, et de la logistique portuaire. Le groupe développe des solutions intégrales sur mesure en s’appuyant sur un réseau mondial de 500 sites dans plus de 40 pays au service d’une clientèle d’entreprises variées. Il fait partie du plan de développement de la Compagnie, qui s’est investie dans la création de plateformes logistiques pour l’entreposage et le dédouanement (MEAD). Le partenariat entre ces deux opérateurs logistiques a aussi prévu l’extension de la première plateforme et la construction d’une autre à Tanger.

La plateforme de Casablanca est d’une superficie de 27.000 m² avec un investissement de 55 millions de DH. Le projet est construit sur deux tranches, la tranche d’une capacité de stockage sous-douane de 3.500 m² vient d’être inaugurée en présence de Saïda Lamrani Karim, vice-président du groupe SAFARI, et Klemens Rethmann, président du groupe Rhenus Logistics, ainsi que plusieurs personnalités de l’Administration des douanes et des partenaires et clients de Rhenus Logistics et de CCCM. La deuxième tranche est prévue pour l’année 2018 avec une capacité de stockage supplémentaire de 6.000 m².

La CCCM entamera au cours de cette année l’exploitation  de la deuxième plateforme logistique à Tanger. Implantée à la zone TFZ sur une superficie de 10.400 m², elle sera dotée de 4.000 m² d’entrepôts et 12 postes à quai avec un investissement de 45 millions de dirhams.

Ces plateformes qui seront construites aux normes européennes seront gérées par le même système d’information que celui exploité par Rhenus. Un système performant qui permet une traçabilité et une continuité de l’information en temps réel tout au long de la chaine logistique.

Il faut rappeler que la première convention au Maroc donnant naissance aux MEAD date de février 2000. La création de ces magasins s’inscrit dans le cadre de l’adaptation des procédures douanières à l’évolution du commerce international, au développement de la logistique des transports internationaux et à la nécessité de décongestionner les ports et aéroports pour une meilleure fluidité et célérité dans le processus de dédouanement. Ceci permet aux entreprises de réduire les coûts de transaction et d’améliorer, en conséquence, leur compétitivité. Aujourd’hui au Maroc, plus d’un tiers des flux du commerce extérieur transite par ces magasins.

Depuis sa création en 1936, la CCCM n’a cessé de développer ses activités logistiques pour répondre aux besoins croissants de ses partenaires. Consignataire de navires, manutentionnaire charbonnier aux ports de Casablanca et de Jorf Lasfar, transitaire agrée en douane et commissionnaire en transport international (air, mer et route), la CCCM capitalise près de quatre-vingt années au service des opérateurs du commerce international.

 
Article précédent

CAN 2017 : le Cameroun s'offre la finale

Article suivant

Cérémonie d'inauguration de la plateforme logistique de la CCCM