Climat

La CGEM se mobilise pour la COP22

Le Maroc accueillera la 22ème Conférence des Parties sur le changement climatique en novembre prochain. Déclaré «grande cause nationale» par plusieurs pays lors de la COP21 à Paris, le climat a créé autant d’occasions pour la CGEM comme pour l’ensemble des parties prenantes, de favoriser un dialogue durable sur les enjeux et de présenter son programme d’action en prévision de cet événement mondial. par abdelfettah Alami


Devant une salle comble, Miriem Bensalah Chaqroun, Présidente de la CGEM et Said Mouline, Président de la Commission Energie, Climat et Economie verte et responsable du Pôle Partenariat Public-Privé du Comité de Pilotage de la COP22, ont donné le coup d’envoi, ce lundi 21 mars aux préparatifs du patronat pour cette COP22 en présentant, d’une part, les enjeux et les rôles que doivent jouer les entreprises d’une manière spécifique dans la lutte contre le changement climatique et, d’autre part de dévoiler le programme prévu par la Confédération patronale en préparation à cette grande manifestation, mais aussi pendant la tenue de la Conférence.

Un enjeu de société

Agir pour le climat est une démarche qui dépasse largement les périmètres officiels des gouvernements, dans une économie globalisée. C’est pourquoi les réseaux d’acteurs et les associations d’entreprises décident, au travers d’une série d’événements tout au long de l’année 2016 sur l’ensemble du territoire, d’inviter les acteurs économiques à faire connaître leurs engagements et leurs actions en faveur du climat, et à démontrer par un dialogue constructif avec les pouvoirs publics, combien les entreprises assumeront leurs responsabilités dès lors que les règles fixées par le gouvernement – dans un cadre de partenariat aussi harmonisé que possible entre principales parties en présence- favoriseront la visibilité et les changements de comportements.
La COP 22, comme l’a rappelé à l’assistance la Présidente de la CGEM, est pour les acteurs économiques et pour les organisations représentatives, l’occasion de placer l’engagement contre les changements climatiques au cœur de leurs stratégies, tout en veillant à la nécessaire compétitivité des entreprises. Beaucoup d’investissements ont déjà permis de diminuer l’impact environnemental de leurs produits et services. Beaucoup d‘innovations ont été testées ces dernières années au cœur des territoires et des entreprises. Certaines entreprises peuvent même être considérées comme «locomotives du changement climatique», selon Mme Bensalah, en obtenant le label RSE ; et d’inviter les entreprises membres à s’engager pour une évaluation de leur niveau d’émissions de gaz à effet de serre. Surtout que notre pays peut être considéré comme l’un des pays en développement les plus performants au monde en matière de développement durable avec 0,16% des émissions mondiales, grâce à des programmes ambitieux comme le plan solaire et éolien, les nouvelles stratégies énergétiques, le développement des décharges contrôlées, initiatives qui «nous aident à rayonner au-delà de nos frontières».

Programme de la CGEM pour la COP22

La CGEM poursuit deux grands objectifs: sensibiliser les entreprises au défi du changement climatique dans la diversité de secteurs d’activité et de territoires et leur montrer en quoi ce défi peut, à certaines conditions, représenter un levier d’innovation, de différenciation marketing, d’opportunités commerciales et de compétitivité. Il s’agit, ensuite, de démontrer à l’ensemble des parties prenantes en quoi ce volet des solutions est une composante essentielle de réussite de la COP22 et au-delà, un gage de la réussite de la lutte mondiale contre le changement climatique. Pour ce faire, des actions seront entreprises avant et pendant la Conférence de Marrakech. Au niveau de la première étape, plusieurs événements seront initiés dans le cadre de la Green Growth Academy-Edition 2016 , spécial climat- avec quatre rencontres régionalisées, à Casablanca, Marrakech, Agadir et Tanger traitant respectivement des thématiques suivantes : Eau et changement climatique ( 22 mars) ; Tourisme responsable (Avril) ; Agriculture et pêche ( Mai) et la transition énergétique au bénéfice des entreprises ( Septembre).
Par ailleurs, la CGEM poursuivra les business Dialogue avec plusieurs rencontres programmées : Business and Climate 2016 à Londres; Finance and Climate Summit en Octobre     partenariat entre la CGEM, le GPBM, la FMSAR et du CFC, et le West and recycling for Climate Summit.
En marge de la 22ème conférence de la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique (COP 22), de très nombreuses manifestations, conférences… seront organisées, en particulier pour mettre en avant le rôle central des entreprises pour apporter des solutions au défi climatique avec l’aménagement d’un espace dédié aux entreprises.

 
Article précédent

Port de Larache : Bientôt un bassin de plaisance

Article suivant

Des résultats financiers 2015 dans le vert pour OCP Group