Flash-ecoMutuelle

La CMIM sensibilise les entreprises sur l’Intelligence Artificielle

Quel lien entre Intelligence Artificielle et santé au travail ? C’est la question à laquelle a répondu la CMIM lors de la 8ème édition de sa rencontre annuelle « Journée Santé au travail » tenue le 20 décembre à Casablanca.


Pour cette année, la Caisse Mutualiste Interprofessionnelle Marocaine (CMIM) a en effet voulu mettre en lumière les apports des nouvelles technologies pour la santé au travail, ce qui justifie le thème choisi : « Intelligence Artificielle, une révolution pour la santé au travail ? ».

Pour Abdelaziz Alaoui, président du Conseil d’administration de la CMIM et également Vice-président Afrique et Moyen-Orient de l’Association internationale de la mutualité  (AIM), il est primordial de sensibiliser le public et notamment les employeurs et salariés sur les changements importants qu’apporte l’Intelligence Artificielle en matière de santé au travail.

« L’Intelligence Artificielle est un vraiment un thème d’actualité. Nous allons nous atteler à sensibiliser les chefs d’entreprise, les représentants et les délégués syndicaux des entreprises adhérentes sur la nécessité d’expliquer de manière très claire ce que l’IA va apporter de positif aux salariés, et donc par conséquent à l’entreprise elle-même et à sa performance. Il est question aussi d’expliquer qu’utiliser l’IA peut également être un danger pour la santé et la sécurité des travailleurs, d’où la nécessité de protéger les données de santé du personnel », a souligné Abdelaziz Alaoui.

« L’apport de l’IA pour l’entreprise est considérable. Cette technologie va permettre par exemple à l’entreprise de détecter rapidement les causes des accidents de travail, de tout ce qui peut être source de maladies professionnelles permettant ainsi au management des entreprises de les prévenir. L’IA est un sujet passionnant, mais qui effraye aussi parce que nombre de personnes aujourd’hui, à cause de la digitalisation, ont peur de perdre leur emploi. Notre but est de faire comprendre que si l’Intelligence Artificielle est utilisée à bon escient, elle peut être bénéfique », a-t-il ajouté.

Notons que plusieurs experts de haut niveau parmi lesquels le professeur Jaafar Heikel, Président du Centre africain de recherche et études en santé (CARES), Jean Claude Mallet, Président du CRAPS, David Gruson, Docteur en droit médical et spécialiste des politiques de santé publique ou encore Alain Coheur, membre du Conseil économique et social européen ont pris part à cette rencontre.

Cette huitième édition a permis aux chefs d’entreprise et adhérents de la CMIM de poser toutes les questions relatives à l’IA et à son apport. « L’Intelligence Artificielle est une avancée majeure pour le secteur de la santé. Elle permet de diagnostiquer plus rapidement, et accéder plus rapidement aussi à une réponse médicale. Et si on s’y prend tôt, on aura de bonnes chances de réguler positivement le déploiement de l’IA et son impact dans les métiers de la santé », a soutenu David Gruson.

Pour sa part, Alain Coheur, a estimé que l’IA apporte une valeur ajoutée à notre société. « Grâce à l’IA, le médecin va pouvoir dégager beaucoup plus de temps puisque le diagnostic va être posé plus rapidement. Cette technologie va permettre aussi au médecin d’accompagner le patient dans son explication du diagnostic, de la thérapeutique, dans son accompagnement du parcours de vie du patient, etc. », a-t-il souligné.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

La DGI accorde aux médecins spécialistes privés des facilités de règlement

Article suivant

Vidéo. Crime d'Imlil : témoignages de proches du principal suspect