Société

La CNSS améliore ses prestations

Indemnité pour perte d’emploi, relevé de compte consolidé, couverture des soins dentaires et dématérialisation du contrôle du droit aux prestations : telles sont les nouvelles mesures lancées par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS).


Abdellatif Mortaki, directeur du Pôle Entreprises à la CNSS

Indemnité pour perte d’emploi

La CNSS s’engage à verser au salarié, qui perd de manière involontaire son emploi, une indemnité pendant une durée de temps limitée tout en lui assurant un accompagnement pour la réintégration du marché du travail. Le taux de remboursement est basé sur le SMIG. A noter qu’il ne faut pas dépasser 2 mois après la perte d’emploi pour déposer la demande d’indemnité. «A fin septembre 2015, la CNSS compte 11.907 demandeurs d’emplois dont 9.400 bénéficiaires pour un montant de 50 millions de DH», déclare Abdellatif Mortaki, directeur du Pôle Entreprises à la CNSS.

Relevé de compte consolidé

La Caisse a mis en place le relevé de compte consolidé permettant une lecture plus facile du compte par les affiliés. En effet, «la visibilité est assurée sur l’ensemble des sous-comptes de l’affilié, avec un seul relevé de compte global», précise M. Mortaki.

Couverture des soins dentaires

La CNSS élargit son panier des prestations dentaires aux soins non encore couverts par l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) pour les personnes âgées plus de 12 ans. Cette mesure est entrée en vigueur en janvier 2015 pour l’ensemble des bénéficiaires de l’AMO. «Le taux de cotisation sera augmenté à partir de janvier 2016», indique M. Mortaki.

Par ailleurs, la Caisse remboursera désormais les cotisations salariales revalorisées pour les personnes qui atteignent l’âge légal de départ à la retraite sans satisfaire la durée minimale d’assurances pour bénéficier d’une pension de retraite.

Dématérialisation du contrôle du droit aux prestations liées à la scolarité

En collaboration avec le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, la CNSS a dématérialisé le contrôle du droit aux prestations liées à la scolarité. Cette mesure a pour objectif d’éviter les déplacements récurrents des salariés, chaque année, pour récupérer les attestations de scolarité et les déposer auprès des agences de la Caisse. Elle permet aussi d’assurer le service des prestations sociales sans interruption.

Enfin, la CNSS a pris la décision de rendre la télédéclaration des salaires et le télépaiement des cotisations obligatoire pour tous les affiliés.

 
Article précédent

Les Régions bénéficieront de 20% de la taxe payée sur les contrats d’assurance

Article suivant

250 MDH pour mettre en orbite le Registre National Agricole