Flash-ecoPartenariat

L’accord agricole Maroc-UE adopté

La Commission du commerce international du Parlement européen (INTA) a adopté, lundi soir à Strasbourg, à une écrasante majorité l’accord agricole entre le Maroc et l’Union européenne (UE).


Ce vote décisif dans cette commission, qui statue sur les questions de fond, est l’ultime étape au niveau des commissions spécialisées du Parlement européen avant l’adoption finale en session plénière qui devrait intervenir en janvier prochain.

De source parlementaire européenne à Strasbourg on estime que ce vote décisif, qui reflète la position des groupes politiques représentés au sein du Parlement européen, intervient dans la suite des développements positifs récents qui ont vu le Maroc et l’Union européenne renforcer la sécurité juridique de leurs accords commerciaux et consolider leur partenariat stratégique dans plusieurs domaines.

L’accord adopté aujourd’hui au niveau de la commission INTA avec son protocole d’application vise à étendre les préférences commerciales aux produits agricoles et de la pêche issus des provinces du sud du Royaume, rappelle-t-on.

Une nouvelle étape

L’adoption de l’accord agricole Maroc-UE par la commission du commerce international (INTA) du Parlement européen est une nouvelle étape dans le rapprochement entre les deux partenaires, a souligné Abderrahim Atmoun, président de la commission parlementaire mixte Maroc-UE, du côté marocain (CPM).

«Ce vote vient apporter une valeur ajoutée à la qualité des relations avec le parlement européen», a affirmé, dans un communiqué, Abderrahim Atmoune, président de la commission parlementaire mixte Maroc-UE, du côté marocain (CPM).

Il vient également, note le communiqué, «consolider l’importance stratégique croissante du Maroc dans le partenariat euro-méditerranéen et le modèle de développement politique et économique démocratique qu’incarne le Royaume par rapport à d’autres pays, notamment en Afrique du nord et dans le monde arabe», réitérant l’engagement des membres marocains de la CPM à rester mobilisés à travers des contacts permanents avec leurs homologues européens toutes tendances politiques confondues, pour contribuer à la consolidation des acquis du partenariat Maroc-UE et le renforcer davantage.

A cet égard, Atmoun a souligné dans le communiqué « la volonté commune de poursuivre le dialogue euro-marocain et l’importance de trouver des réponses aux défis et menaces auxquels nos régions sont confrontées et d’agir solidairement pour promouvoir la Politique européenne de voisinage en exploitant toutes les possibilités de coopération entre l’UE et le Maroc tendant à parvenir à une sécurité durable et à une prospérité partagée ».

Lire aussi https://www.challenge.ma/accord-agricole-le-parlement-europeen-saligne-du-cote-du-maroc-99111/

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Il fait l’actu : Othman Benjelloun, président de BMCE Bank of Africa

Article suivant

Énergie solaire : le Maroc et la Turquie joignent leurs forces