Aérien

La construction d’une usine de stockage et de recyclage d’avions désaffectés au sein de la zone aéroportuaire d’Oujda

L’Office National des Aéroports du Maroc (ONDA) a lancé un appel d’offres international pour un contrat de construction et d’exploitation d’une usine de stockage et de recyclage d’avions sur le site de l’aéroport d’Oujda-Angad, dans le nord-est du pays.


Selon les documents d’appel d’offres consultés par Efe, ce nouveau projet sera construit sur une surface initiale de 10 hectares dans la zone sous douane de l’aéroport, et pourrait être étendu à l’avenir à 54 hectares.

Le centre sera chargé du stockage, du démantèlement et du recyclage des avions. Les futurs titulaires du contrat disposent d’une période de deux ans pour stocker chaque avion ; passé ce délai, ils devront procéder à leur démantèlement et payer une pénalité. Selon le document, les offres seront ouvertes dans la matinée du 8 juin.

Lire aussi | Gaz naturel liquéfié : le Maroc veut déployer une unité flottante de stockage et de regazéification près de ses côtes

En raison des effets de la pandémie et des exigences environnementales, une grande partie de la flotte aérienne de tous les pays est devenue inutilisable, ce qui a généré une nouvelle demande pour « parquer » les avions les plus récents et démanteler ceux qui ont plus de kilomètres de vol.

L’organisation internationale de l’aviation civile (OACI) estime que les compagnies aériennes perdront 15,8 milliards de dollars cette année en raison de la chute brutale du trafic aérien et de l’essor significatif qui a frappé les compagnies aériennes et le secteur aéronautique à travers le monde.

Lire aussi | Le nouvel ambassadeur chinois signe sa première sortie officielle [Vidéo]

 
Article précédent

Flambée des prix des matières premières et du fret : les industriels marocains sous pression

Article suivant

Propriété intellectuelle à l'aune du numérique : une empreinte citoyenne s'impose