Innovation

La Corée du Sud première mondiale en innovation, les États-Unis quittent le top 10

La Corée du Sud est revenue à la première place du dernier Bloomberg Innovation Index, tandis que les États-Unis ont abandonné le top 10 qui regroupe un groupe de pays européens.


La Corée a repris la couronne à l’Allemagne, qui a chuté à la quatrième place. La nation asiatique a occupé la tête de l’indice pendant sept des neuf années où il a été publié. Singapour et la Suisse ont chacun gagné une place pour se classer deuxième et troisième. L’indice Bloomberg analyse des dizaines de critères à l’aide de sept mesures pondérées de manière égale, notamment les dépenses de recherche et développement, la capacité de production et la concentration d’entreprises publiques de haute technologie.

Lire aussi| Amine Diouri : « La vaccination de la totalité de la population est un préalable à une reprise normale de l’activité des entreprises »

Le classement 2021 reflète un monde où la lutte contre Covid-19 a mis l’innovation au premier plan, qu’il s’agisse des efforts des gouvernements pour contenir la pandémie, de l’infrastructure numérique qui a permis aux économies de s’en sortir ou de la course au développement de vaccins qui peuvent y mettre fin. « En cette année de Covid et face à l’urgence du changement climatique, l’importance des fondamentaux de l’innovation ne fait que croître », a déclaré Catherine Mann, économiste en chef mondiale chez Citigroup Inc. « L’innovation est souvent mesurée par les nouvelles idées, les nouveaux produits et les nouveaux services », a-t-elle déclaré, mais c’est leur « diffusion et leur adoption » qui est la véritable mesure du succès.

Le retour de la Corée du Sud à la première place est principalement dû à une augmentation de l’activité en matière de brevets, où elle se classe en tête, ainsi qu’à de bonnes performances en matière de R&D et de fabrication. La Corée du Sud est presque entièrement d’accord sur le fait que « la R&D est essentielle pour avoir un avenir », a déclaré Lee Kyung-mook, professeur de gestion d’entreprise à l’université nationale de Séoul.

Lire aussi|Al Moutmir : OCP lance un site web dédié

 
Article précédent

Voici les 10 secteurs qui ont rapporté le plus de devises au Maroc en 2020

Article suivant

Mobilité propre : quand l’électrique grille la politesse au diesel en France