Hôtellerie

La crise du coronavirus rattrape l’inauguration du Ritz Carlton de Rabat

Prévue pour le mois de mars dernier, l’ouverture au Maroc de la deuxième adresse de la chaîne américaine a été reportée à une date ultérieure, à cause de la pandémie.


Si l’industrie hôtelière fait partie des secteurs les plus durement touchés par la crise du Covid-19, cela ne concerne pas uniquement les unités et établissements déjà opérationnels avant que les différentes mesures gouvernementales pour cantonner l’évolution de cette pandémie au Maroc ne viennent provoquer un véritable « shut-down » d’activité, mais cela impacte également les enseignes qui s’apprêtaient à y entrer en lice.

En effet, la chaîne internationale de l’hôtellerie de luxe Ritz Carlton, qui comptait inaugurer son palace de Dar es Salam à Rabat au cours du mois de mars 2020, n’a eu d’autres choix que d’en repousser l’ouverture. Une décision qui tombe mal, alors que les derniers réglages avaient été opérés au cours des deux premiers mois de l’année et que la formation des nouvelles recrues était à un stade très avancé.

Pour l’instant, le site web de la chaîne américaine n’annonce aucune nouvelle date pour l’inauguration de sa deuxième adresse au Maroc après le Ritz Carlton Tamuda Bay, près de Tétouan, mais une telle incertitude est le lot d’autres unités à travers le monde dont l’ouverture était également prévue au cours du premier semestre 2020, sachant que le management de Ritz-Carlton Hotel Company avait misé sur une accélération du développement cette année, avec plus de 30 nouveaux hôtels répartis à travers le monde (notamment en Chine, au Japon et au Mexique).

Rappelons que la construction du Ritz Carlton Dar es Salam, a duré près de quatre ans. Etendu sur un terrain de 41 hectares attenant au golf éponyme situé à une dizaine de kilomètres de Rabat, cette merveille architecturale est dotée de 120 chambres et suites, un SPA luxueux, cinq restaurants, plusieurs salles de conférences, un club de santé, une piscine, des terrains de tennis et plusieurs petits commerces, l’hôtel compte se positionner comme une adresse de référence de l’hôtellerie de luxe de la capitale administrative marocaine. 

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Coronavirus : les premiers tests d’efficacité d’un vaccin attendus d’ici fin mai en France

Article suivant

Fonds de soutien : Le message de Crédit Agricole du Maroc aux ménages bénéficiaires