Dossier

LA DETTE PUBLIQUE : Une contrainte omniprésente

Très cruciale et tellement brûlante, la question de la dette publique affole les comptables, dope les financiers et affûte les instruments d’analyse des économistes. Révolu est le temps où s’endetter pour faire face à une dépense publique était considéré comme un acte hérétique et source de désacralisation de l’image de l’Etat. La théorie libérale a été dépassée malgré les craintes liées , selon ses défenseurs, aux impacts négatifs de l’accroissement non maitrisé de la dépense publique. Les keynésiens pensent que le financement par le biais du déficit est un moyen de stimuler la croissance et de créer l’emploi. Au-delà des concepts théoriques et des débats historiquement dépassés entre les écoles de la pensée économique, la pratique de la dette s’est confortablement mise au centre des analyses et des politiques publiques. 


La dette centrale dans les débats

Un passé pas si simple

Le relai du financement local : l’adjudication

La confirmation de la prédominance de l’endettement intérieur

L’effet d’éviction

Le loyer de l’argent 

Une contribution modeste au marché monétaire : la gestion active de la trésorerie  

Une ponction inévitable sur les ressources

Notre dette est-elle soutenable ?

Détérioration des avoirs extérieurs

Un facteur déterminant 

Ce dossier est disponible dans le Challenge #444, en vente dès Vendredi 8 Novembre chez votre marchand de journaux.

 
Article précédent

Coach, expert en affaires publiques à Dubaï

Article suivant

Sommaire Challenge #444