Media

La Fédération Marocaine des Médias appelle à la solidarité citoyenne de ses membres et des annonceurs

Consciente des efforts de nos autorités dans la lutte contre la propagation du Covid-19 au Maroc, la Fédération Marocaine des Médias – FMM (membre de la CGEM), exprime tout son soutien à l’action du gouvernement et des responsables de la sécurité nationale, sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.


La FMM, soucieuse de l’impact de la conjoncture sur la santé économique de ses différents membres, lance un appel :

– Aux annonceurs de toutes tailles, pour les inviter à ne pas annuler leurs campagnes publicitaires, mais à les reporter en soutien aux médias;

– Aux grandes entreprises et aux grands groupes, pour convertir leurs campagnes publicitaires en campagnes de sensibilisation et d’information au service des citoyens, pour soutenir l’action du gouvernement.

La FMM fait aussi appel à tous ses membres pour qu’ils soient solidaires de notre pays en ces moments difficiles. La fédération les invite :

– A soutenir leurs employés en maintenant, dans la mesure du possible, leurs salaires même s’ils se retrouvent au chômage forcé;

– A mettre leurs médias au service de la campagne de sensibilisation et d’information déployée depuis quelques jours par le gouvernement.

La FMM rappelle le rôle important des médias et des journalistes dans la construction de la démocratie, l’instauration de la modernité et la consolidation de l’Etat de droit.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Coronavirus : Renault Maroc fait don de 50 ambulances

Article suivant

Coronavirus : fin de calvaire pour les médecins