Profession

La Fédération Marocaine des Traiteurs s’associe à la CFCIM

La Fédération Marocaine des Traiteurs (FMT), regroupant les principaux acteurs du secteur, a signé, jeudi 31 octobre, une convention de partenariat avec la Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc (CFCIM).


Consciente que l’un des plus grands leviers de développement et de croissance de son secteur repose sur le capital humain et l’innovation systémique, la Fédération Marocaine des Traiteurs, regroupant les principaux acteurs du secteur, a initié un véritable programme de formation et de modernisation du secteur orienté génération de valeur. Elle a signé, dans ce cadre, la convention de partenariat entre Mohammed Rahal Essoulami et Philippe-Edern Klein, respectivement présidents de la FMT et de la CFCIM. Une convention qui va permettre aux entreprises membres de la FMT de bénéficier d’une offre pédagogique pertinente et d’aide à la labélisation dans les métiers de la restauration et des services annexes.

Intervenant à cette occasion, Rahal Essoulami a précisé que l’objectif ultime de cette convention consiste à encadrer et organiser le métier de traiteur dans le Royaume. Il a, dans ce sens, expliqué qu’un audit sera réalisé, conjointement par la FMT et la CFCIM, auprès des différents traiteurs marocains en vue de les aider à décrocher un label leur permettant d’exercer ce métier dans de meilleures conditions. Et d’ajouter que la FMT compte continuer à investir, davantage, sur le capital humain et la modernisation de son secteur pour en faire un véritable levier de développement et d’essor socio-économique au Maroc.

De son côté, Philippe-Edern Klein a relevé que cette convention cristallise la volonté commune des deux parties de contribuer au développement socio-économique du Maroc. La CFCIM, a-t-il poursuivi, se réjouit de mettre à la disposition de la FMT un appui solidaire et durable, portant notamment sur la formation, l’accompagnement, l’implantation, la croissance, la création de dispositifs générateurs de valeur et d’excellence, l’assistance technique, l’encadrement des ventes, ainsi que sur une action innovation et influente.

Par ailleurs, le président de la CFCIM a fait remarquer que les enjeux du secteur des traiteurs sont multiples, citant à cet effet l’aspect sanitaire, la compétitivité, l’excellence et la qualité de service.

Délivrées par des experts, ces formations et mises à niveau composent une première partie d’un dispositif de perfectionnement qui se déroulera sur tout le territoire national. Elles seront sanctionnées par une certification au bénéfice des participants.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Coupe Arabe Mohammed VI : Un derby Raja-Wydad sans pareil!

Article suivant

EasyJet : lancement de plusieurs vols vers le Maroc