Flash-ecoSondages

La femme marocaine et l’entreprise : je t’aime moi non plus !

Destiné à mesurer la représentativité des femmes dans l’entreprise, la plateforme de recrutement Novojob a dévoilé les résultats d’un sondage effectué en ligne sur la thématique « Femmes & carrières professionnelles ».


À l’occasion de la Journée Internationale des Femmes, Novojob a soumis une étude sur un échantillon de près de 1 000 femmes marocaines actives, en poste et/ou en recherche d’emploi. Le sondage a porté sur les difficultés rencontrées dans leur recherche d’emploi, leur regard sur les perspectives d’évolution des femmes au sein des entreprises, et l’accès aux promotions.

Tout d’abord, il en ressort que 32% des sondées sont de jeunes diplômées, 30,7% ont un profil confirmé ou expérimenté, 22,3% sont des débutantes et 15% occupent des postes de cadres moyens et cadres dirigeants. Fortement diplômées, 49% des femmes ont un Bac+5 et plus. Les Bac+2/+3 représentent quant à elles 47% de l’échantillon.

Ensuite, les résultats démontrent que la majorité de ces dames sont insatisfaites de leurs conditions de travail (73 %), bien qu’elles jugent à 82% que la situation professionnelle des femmes s’est globalement améliorée.

Par ailleurs, 77% de l’échantillon estime que l’équité existe aujourd’hui entre les hommes et les femmes.

Enfin, elles déplorent un manque de perspectives d’évolution dans l’entreprise : 42% estiment que la culture et la mentalité dans la société marocaine en général freinent l’évolution de carrière et l’épanouissement professionnel de la femme, et 45% des interrogées déclarent qu’il n’y a pas de critères clairs pour l’évolution professionnelle dans leur entreprise.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Nouveau Trade Center pour la BMCI à Rabat

Article suivant

Dialogue social : le chef du gouvernement reçoit les principaux syndicats