Formation

La filière céréalière s’active pour un important complexe pédagogique


La Fédération Nationale de la Minoterie (FNM) envisage de créer, en plus de l’IFIM (Institut de Formation de l’Industrie Meunière), deux autres écoles. L’une d’elles sera destinée aux métiers de la boulangerie-pâtisserie, tandis que la seconde sera consacrée à l’industrie des pâtes alimentaires et couscous. Les travaux de construction de l’école pour la boulangerie-pâtisserie devraient démarrer fin septembre 2015 pour être terminés au plus tard fin 2016. L’objectif est de former des techniciens supérieurs en boulangerie et pâtisserie. Quant au 2ème centre consacré aux pâtes alimentaires et couscous, la Fédération a signé une convention avec le CIGI (Centre International des Grains du Canada) pour obtenir l’investissement nécessaire. Le CIGI a ainsi octroyé un financement de 6 millions de dollars, qui comprend à la fois la formation, le matériel de mouture et le matériel d’analyse de laboratoire.

 

 
Article précédent

L'ONDA bientôt en mode PPP

Article suivant

Les investisseurs relancent le débat sur le financement