Santé

La Fondation Amal élargit son spectre d’intervention

La Fondation Amal Hémodialyse (FAH) compte changer de dimension en 2020.


La Fondation Amal, une structure à but non lucratif, qui œuvre depuis plus de dix ans au service des malades atteints d’insuffisance rénale chronique, s’apprête à lancer la construction d’un centre de santé pluridisciplinaire au profit des couches défavorisées. Situé à Casablanca et plus précisément au Boulevard Anoual, ce projet mobilisera une dizaine de millions de dirhams et sera entièrement financé par le budget de la Fondation Amal Hémodialyse, lequel est principalement alimenté de dons d’investisseurs et acteurs économiques issus du secteur privé.

Ce futur centre marque une nouvelle étape dans la vie de cette Fondation reconnue d’utilité publique par le gouvernement marocain, alors que celle-ci œuvrait exclusivement, jusqu’à fin 2019, dans le créneau de l’insuffisance rénale chronique.

Depuis sa création en 2009 et grâce à ses propres fonds, FAH a mis en place et équipé quelque treize centres d’hémodialyse à travers le Maroc, dont neuf dans la région Casablanca-Settat qui vient d’accueillir le dernier-né, celui du quartier Hay Hassani à Casablanca, inauguré en novembre 2019. Ce réseau qui est géré par une équipe médicale composée d’une douzaine de médecins et près de 70 infirmières, traite annuellement plus d’un millier de patients et administre plus de 70.000 séances de dialyse.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Nouveauté Land Rover Range Rover Evoque : Petit frère de Velar

Article suivant

Crash de l'avion ukrainien : Trudeau accuse l'Iran