Gouvernance

La Global Reporting Initiative tiendra ses travaux à Casablanca en novembre


 La Global Reporting Initiative (GRI) procédera au déploiement, le 16 novembre à Casablanca, de la version «GRI-G4» en Afrique francophone. L’événement, organisé par Les Leaders de la RSE-Reporting, permettra de plancher sur les pratiques de reddition des comptes pour tout type d’organisations.

 Placé sous l’égide du ministère délégué chargé de l’Environnement, l’événement sera articulé autour de deux panels. Le premier, intitulé «Reporting Extra-Financier, un outil de régulation économique» permettra d’appréhender la problématique des impacts négatifs des organisations et l’apport de cet instrument dans la prise en compte des enjeux économiques, sociaux et environnementaux. Le panel réunira la ministre marocaine de l’Environnement, Hakima El Haité, un représentant du Conseil Economique, Social et Environnemental marocain, l’administrateur directeur général délégué de BMCE Bank of Africa, Brahim Benjelloun Touimi, un représentant du GRI à Amsterdam et un représentant du Pacte mondial basé à Paris. Le second panel intitulé «Quelle matérialité apportent les entreprises africaines à leurs démarches RSE ?» se veut plus technique puisqu’il donnera la parole aux entreprises pour apporter leurs témoignages sur leurs démarches de communication RSE et les éléments de preuve (matérialité) qu’elles contiennent.

A préciser que la GRI est une organisation à but non lucratif qui inscrit son action dans le cadre d’une mission d’intérêt public avec une vision pour le développement d’une économie mondiale durable dans laquelle les organisations ont à gérer leur performance économique, environnementale, sociale et de gouvernance en s’assurant de la responsabilité de leurs impacts. Des milliers d’organisations du secteur privé et public dans plus de 90 pays utilisent les lignes directrices de la GRI. Plus de 29.000 rapports de durabilité ont été enregistrés dans la base de données de la GRI à fin octobre 2015 et 25 pays et régions référencent la GRI dans leurs politiques.

 
Article précédent

Maroclear met à niveau sa plateforme

Article suivant

APM Terminals Tangier lance une campagne de sécurité