Entreprises & Marchés

La MDJS vise l’excellence

Younès
El Mechrafi, DG de la MDJS.

L’entreprise vient de signer un partenariat avec l’opérateur de paris sportifs turc, Inteltek. Objectif : bénéficier de l’expérience de son homologue pour atteindre l’excellence, à travers l’amélioration de son réseau de distribution. par Roland Amoussou


La Marocaine des Jeux et des Sports (MDJS) multiplie ses partenariats à l’international pour affiner son expertise dans son secteur d’activité. L’entreprise spécialisée dans les jeux et paris sportifs a, en effet, signé le jeudi 4 juin, une convention de partenariat avec l’opérateur de paris sportifs turc Inteltek à Casablanca. «C’est un partenariat très important. L’opérateur de paris sportifs turc est un modèle pour nous, parce que le marché turc est similaire au nôtre », a souligné Younès El Mechrafi, Directeur Général de la MDJS. Inteltek (une filiale du groupe grec Intralot opérant au Maroc pour le compte de la MDJS) est l’opérateur qui prend en charge l’ensemble des opérations de jeu de la société Spor Toto, l’équivalent de la MDJS en Turquie.
A travers ce partenariat, la Marocaine des Jeux et des Sports entend bénéficier de l’expérience de la partie turque en matière d’animation de réseau de distribution (nouveau concept de magasins favorisant la convivialité, mise en place de la PLV, fidélisation de nouveaux joueurs, etc). En retour, la MDJS s’engage à partager avec son partenaire son expérience en termes de responsabilité, de sécurité des systèmes, de business intelligence, de système de géo-marketing etc. «Notre système de géo-marketing est une fierté pour nous, puisque, même en Europe, il n’y a pas beaucoup de loteries qui ont ce système. Nous disposons de systèmes technologiques modernes et nous n’avons rien à envier aux autres », se réjouit Younès El Mechrafi.
Des workshops sont d’ores et déjà prévus dans les tous prochains mois entre les équipes de la MDJS et d’Inteltek sur plusieurs thèmes. A travers ses efforts, il faut dire que la Marocaine des Jeux et des Sports vise l’excellence opérationnelle. Car, le partenariat avec Inteltek devrait l’aider sur l’amélioration de ses produits, de son réseau de distribution à travers le territoire national et aussi au niveau de l’animation autour du sport. «Ce que nous visons, in fine, c’est d’offrir du divertissement pour que les gens prennent du plaisir», rappelle Younès El Mechrafi.

Le marché africain dans le viseur

Force est de souligner que l’entreprise œuvre énormément pour le développement et la mise en valeur du sport au niveau national, à travers son importante contribution au Fonds National de Développement du Sport (FNDS). En 2014, la MDJS a, en effet, versé une contribution record de 257 millions de DH au fonds, soit une hausse de 127% par rapport à 2013. L’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 1, 640 milliard de DH l’année dernière et prévoit une progression de 15% en 2015. Quant à sa contribution au FNDS, Younès El Mechrafi table sur 350 millions de DH chaque année d’ici à 2018. «Cela va sans dire, que tout ce qui est de nature à améliorer notre performance sera systématiquement bénéfique pour le sport marocain», poursuit-il.
L’entreprise revendique une part de marché de près de 80% sur le segment loterie, hors courses de chevaux et compte porter son chiffre d’affaires à 2 milliards de DH par an à l’horizon 2018. Pour ce faire, la MJDS compte énormément miser sur les campagnes de communication et aussi sur la pédagogie. «Nous voulons nous positionner comme le principal bailleur de fonds du sport marocain. Et pour cela, nous devons continuer à expliquer aux gens qu’en jouant un jeu de la MDJS, ils participent à leur niveau à cet objectif de développer le sport national», explique le patron de l’entreprise. Pour rappel, l’entreprise est certifiée «Jeux responsables» de niveau quatre par la World Lottery Association (WLA) et également certifiée responsable dans le référentiel de l’Association  des loteries européennes (EL). Par ailleurs, soulignons que l’Afrique est bel et bien dans le viseur de la Marocaine des jeux et des Sports, qui déploie déjà son expertise dans plusieurs pays en Afrique de l’Ouest (Sénégal, Côte d’Ivoire, Bénin…) en matière de mise à niveau des loteries nationales de ces pays. Toutefois, même si ses activités se limitent pour le moment à l’accompagnement de ses homologues subsahariens, l’objectif de l’entreprise, à terme, est de passer à la vitesse supérieure, en déployant ses produits sur le marché africain, jugé très porteur.

 

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traite et les analyse. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Newsletter du 08 Juin 2015 : Le projet de l'indien Earthstone tombe à l'eau

Article suivant

Fédération des coopératives d’habitat : de nouvelles ambitions en vue