Entrepreneuriat

La plateforme nationale d’appui aux entreprises verra bientôt le jour

Réforme du système de garantie, inclusion financière, relèvement du plafond des micro-crédits, crowdfunding… le Chef du gouvernement Saâdeddine El Otmani a mis l’accent sur les différents chantiers en cours pour favoriser un meilleur accès des TPME et des auto-entrepreneurs au financement, rapporte L’Economiste dans son édition de jeudi 14 novembre.


Sollicité sur ce sujet lors de la séance mensuelle des questions de politiques publiques à la Chambre des conseillers, Saâdeddine El Otmani a mis l’accent sur certains nouveaux mécanismes mis en place, à l’image de la réforme du système de garantie qui a permis de restructurer l’offre en réduisant le nombre de produits tout en améliorant le ciblage des catégories concernées.

Le Chef du gouvernement s’est également engagé sur une série de mesures, à l’instar de la mise en place, dans quelques mois, d’une plateforme nationale d’appui aux entreprises. Celle-ci devra jouer le rôle de guichet unique permettant aux porteurs de projets d’accéder aux différentes informations et procédures pour bénéficier de l’appui public, souligne le quotidien.

Lire aussi : Entrepreneuriat : un fonds d’appui de 6 milliards de DH en gestation

L’Economiste ajoute que d’autres mesures sont prévues, dont le fonds doté de 6 milliards de DH sur 3 ans inscrit dans le PLF 2020. Il sera dédié au soutien des jeunes diplômés et des TPME pour l’accès au financement bancaire. Saâdeddine El Otmani n’a pas manqué l’occasion pour rappeler la mise en place d’un mécanisme de garantie portant sur les microcrédits et le lancement d’un système permettant de faciliter l’accès des TPME au financement participatif (crowdfunding). Autre mesure : la mise en place de la stratégie nationale de l’inclusion financière axée sur des offres alternatives, comme le mobile banking.  

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Temps froid ce week-end au Maroc

Article suivant

PLF 2020 : la première partie adoptée par la Chambre des représentants