Domaine public

La police administrative débarque au Bd d’Anfa

La police administrative de Casablanca poursuit sa mission de libération du domaine public.


La guerre contre l’occupation du domaine public se poursuit à Casablanca. Après Hay Hassani et El Oulfa, les agents de la police administrative ont investi le boulevard d’Anfa pour sévir contre les contrevenants. Ainsi, ce jeudi 12 décembre 2019, les terrasses de deux restaurants du boulevard, en l’occurrence Ahmet Chef et Pepe Luis, ont été démantelées. Ces opérations surviennent suite à une campagne de sensibilisation suivie d’avertissements adressés aux locaux occupant le domaine public sans autorisation ou n’ayant pas payé la redevance.

Pour rappel, c’est le Service Occupation du Domaine Public relevant de la Division des Affaires Économiques de la Commune de Casablanca qui délivre les autorisations relatives à l’occupation du domaine public.

Cette autorisation temporaire (annuelle ou saisonnière mais renouvelable) est sujette à une redevance définie selon la zone. Elle varie entre 30 et 70 DH/m² par trimestre.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

L'ONEE reçoit un appui financier de 245 millions d’euros de la BAD

Article suivant

46ème session de l’académie du Royaume du Maroc : focus sur la Chine, l'Inde et le Japon