Interview

« La préférence nationale n’est pas un repli sur soi « 

Le principal problème réside dans l’offre exportable qui reste faible, peu diversifiée et à faible valeur ajoutée. 


Challenge. Le décret d’application relatif à la défense commerciale a été publié il y a quelques mois. Y a- t-il eu des changements sur le terrain ? Limite-t-il vraiment l’impact de la concurrence déloyale?  

Hammad Kassal. En l’absence d’un corpus de règles de concurrence au niveau international, l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) a reconnu aux Etats membres la possibilité de mettre en œuvre des instruments de défense commerciale dans deux circonstances: en cas de pratiques déloyales et en cas d’augmentation massive des importations susceptibles de déstabiliser une branche de l’industrie nationale. La loi 15-09 et les textes d’application qui en découlent, transpose les dispositions contenues dans les accords de l’OMC en une loi nationale. Cette dernière, détermine les procédures liées à la mise en œuvre des instruments régissant l’application des mesures anti-dumping, compensatoires et de sauvegarde. L’application de la loi est déclenchée par les  demandes faites par les opérateurs économiques qui jugent que leur activité est menacée par une pratique déloyale. Ce n’est qu’ à partir de ce moment que  des enquêtes sont ouvertes par le département du commerce extérieur selon des procédures bien définies pour déterminer si menace il y a ou pas. En moins de deux ans, la division  en charge de ce dossier au sein du département du commerce extérieur, a ouvert cinq enquêtes antidumping et une enquête de sauvegarde.

C. Ce texte est-il suffisant pour défendre les industries marocaines? 
H.K. Le texte en soi n’a d’impact que si les moyens mis en place par les autorités  sont efficaces, je veux dire par là, la disponibilité et la qualité des enquêteurs, la rapidité dans l’exécution des conclusions des enquêtes et surtout la performance de la veille  pour anticiper  les menaces et agir en amont du problème. Pour ce qui est des circulaires d’application, elles ont été publiées. Je crois que l’arsenal juridiques est  au complet.  

L’interview complète est disponible dans le Challenge #431, actuellement chez votre marchand de journaux.

 
Article précédent

Le pharmacien aux pieds verts

Article suivant

Le viol révolutionnaire ( Par Jamal Berraoui )