Politique

La présidence des communes et des provinces se précise


La désignation des présidents des conseils provinciaux et communaux se poursuit ce mardi 14 septembre 2015. Tour d’horizons des principaux résultats à la mi-journée.

Comme attendu, le PJDiste Mohamed Larbi Belkaid est désormais le nouveau maire de la ville de Marrakech. Belkaid a recueilli 61 voix sur 86, sachant que 13 élus se sont abstenus. Il succède ainsi Fatima Zahra Mansouri, qui a présidé aux rênes de la ville ocre ces 6 dernières années sous les couleurs du PAM.

Pour Casablanca, le nouveau maire de la ville est Abdelaziz Omari du PJD. Il a été porté à la présidence du conseil communal de la ville blanche par une écrasante majorité de 124 voix sur les 147. Ce dernier occupe depuis mai 2015 le poste de ministre chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile.

A Agadir, c’est Salah El Malouki qui a été consacré nouveau Maire de la ville avec 44 voix sur 65, sachant qu’il y a eu 18 abstentions et 3 absences. Le PJD a également mis la main sur les conseils d’Inzegan, Ait Melloul et Tiznit. 

Le nouveau maire de Tanger est Mohamed Bachir Abdellaoui. Il a obtenu 66 voix sur 84.

La commune de Tétouan sera présidée, elle, par le PJDiste Mohamed Idamer. Maire sortant, il a obtenu 53 voix sur 58. L’autre candidat à la présidence du conseil de la ville n’était autre que Rachid Talbi Alami, le Président de la chambre des représentants qui s’est retiré finalement à la dernière minute.

Driss Azami est désormais le nouveau maire de la ville de Fès. Tous les Istiqlaliens, dont Hamid Chabat, ont voté pour l’actuel Ministre du Budget, confirmant la décision prise par le parti de la balance de tourner le dos à l’opposition.

Sans surprise, l’USFPiste Abdelwahab Belfkih conserve son titre de président du conseil de la commune de Guelmim. Il a obtenu 20 voix contre 19 pour son rival du RNI.

La commune urbaine de Kasbat Tadla revient à la fédération de la gauche démocratique représentée par Mohamed Jalal ; ce dernier a obtenu 16 voix sur 29.

Dans la province de Sidi Bennour, la désignation du président du conseil a créé la surprise. C’est une jeune femme, Keltoum Naomi, âgée d’à a peine 27 ans, qui a été élue Présidente de la commune de Laatatra. Keltoum Naoumi, sous l’étiquette du RNI, a été désignée à l’unanimité en raflant les 28 sièges en présence.

La mairie d’El Jadida est sous les couleurs de l’USFP. C’est Jamal Ben Rabiaa qui a été élu président du conseil de la ville avec 30 voix sur 43. 

 

A Oujda, c’est toujours l’expectative. La séance a été levée faute de quorum. Des voix se sont mêmes élevées pour barrer la route à Omar Hjira l’actuel président du conseil de la ville de l’oriental.

Des femmes à la tête des Provinces

Au niveau des conseils provinciaux, les élections des Présidents vont également bon train. A khouribga, la présidence de la province revient au PJD. Cherki Al Gholmi a obtenu 29 voix contre 43. Le PJD est également présent à Zagora. C’est Lahcen Ouaara qui présidera aux destinées de la province. Ce dernier a recueilli 23 voix sur 29.

A Beni Mellal, c’est Ahmed Chada du mouvement populaire (MP) qui devient président de la province. Il a obtenu 30 voix contre 43.

Le MP se retrouve également à la tête de la province de Fquih Ben Saleh. Son président n’est autre que, Mohamed Moubdii. Le Ministre délégué chargé de la fonction publique et de la modernisation de l’administration a raflé 21 voix sur 39.  

 

C’est une femme qui a été protée à la présidence de la province d’Azilal. Il s’agit d’Aicha Ait Haddou du PAM, elle a remporté 19 voix sur 29.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

« Wake Up Pilot » : la 1ère appli de la Smart Car qui fera des émules

Article suivant

Nouvelle unité d’intervention rapide de la police : Ce qu’il faut savoir